Résumé de qualifications
Formule E E-Prix de Séoul I

La pole pour Rowland, Vandoorne assure dans des conditions difficiles

Oliver Rowland s'élancera depuis la pole-position sur la première course de l'E-Prix de Séoul, après avoir remporté son duel face à Lucas di Grassi. Mitch Evans et Edoardo Mortara, les deux derniers concurrents à pouvoir empêcher Stoffel Vandoorne d'être titré ce week-end en Corée du Sud, prendront quant à eux le départ respectivement des troisième et septième positions sur la grille.

Oliver Rowland, Mahindra Racing, Mahindra M7Electro

Groupe A

Tout vient à point à qui sait attendre ! Initialement prévue en mai 2020, la première édition de l'E-Prix de Séoul avait en effet à l'époque été annulée en raison de la pandémie de COVID. C'est donc plus de deux ans après que les pilotes ont pu découvrir le tracé situé dans la capitale sud-coréenne, à l'occasion de la finale de la saison 2021-22 !

Après les deux séances d'essais libres maîtrisées respectivement par le leader du championnat Stoffel Vandoorne et le Français Jean-Éric Vergne, les concurrents ont donc pris part à la toute première séance de qualifications de la Formule E à se dérouler en Corée du Sud. Et autant dire qu'il y a eu du spectacle puisque celle-ci s'est déroulée sous une pluie allant en s'intensifiant, ce qui a rendu la piste toujours plus glissante et piégeuse au fil des minutes.

C'est dans ces conditions que les 11 premiers pilotes du Groupe A se sont élancés pour tenter de réaliser le meilleur chrono au cours des dix premières minutes de roulage qui leurs ont été allouées, les quatre plus rapides étant qualifiés pour les quarts de finale. Et c'est donc le Suisse Edoardo Mortara qui s'est emparé du meilleur chrono, en 1'22"397, pour 44 petits millièmes devant Jake Dennis et 80 devant Sergio Sette Câmara. Vandoorne a été le dernier à passer le couperet, in extremis devant Sébastien Buemi.

Pilotes éliminés : Sébastien Buemi, Oliver Askew, António Félix da Costa, Antonio Giovinazzi, Robin Frijns, Oliver Turvey, André Lotterer

Groupe B

Si aucun accident notable n'avait été à signaler pour le Groupe A, il n'en a pas été de même pour le Groupe B puisque Alexander Sims a tiré tout droit pour finir dans le mur, déclenchant la sortie du drapeau rouge. Fort heureusement pas pour longtemps, le Britannique parvenant à repartir malgré des dégâts significatifs sur sa Mahindra Racing. Lucas di Grassi a lui aussi frisé la correctionnelle, au même titre que Mitch Evans qui partait en tête-à-queue à un freinage, alors qu'une pluie fine a continuait à dégrader l'adhérence.

Dans ce second groupe, c'est finalement Pascal Wehrlein qui s'est montré le plus véloce en 1'30"321, devant Oliver Rowland, Di Grassi et Vergne. Le Français dame ainsi le pion à son compatriote Norman Nato, qui a dû se contenter d'une cinquième place et n'a donc pas participé aux phases ultérieures des qualifications.

Pilotes éliminés : Norman Nato, Mitch Evans, Alexander Sims, Dan Ticktum, Nyck de Vries, Maximilian Günther, Nick Cassidy

Phases finales

Les quatre pilotes les plus rapides des Groupes A et B se sont donc retrouvés quelques minutes plus tard pour les quarts-de-finale, le premier duel opposant Evans à Mortara, les deux derniers pilotes à pouvoir encore priver Vandoorne du titre cette saison. Cette première bataille a finalement tourné à l'avantage du premier cité. Di Grassi a par la suite remporté son duel face à Jake Dennis, avant qu'Oliver Rowland n'en fasse de même sur Sette Câmara sur un tarmac désormais complètement détrempé. Enfin, Wehrlein est venu à bout de Vandoorne et s'est lui aussi qualifié pour les demi-finales.

La première demi-finale a par la suite mis aux prises Lucas di Grassi à Mitch Evans. Au prix d'un tour plein de maîtrise, le pilote brésilien a réussi à composter son ticket pour la finale face à Oliver Rowland, vainqueur quant à lui de son face à face avec Wehrlein.

Le duel pour le gain de la pole-position a donc opposé Di Grassi à Rowland, et c'est finalement le Britannique qui s'élancera depuis le premier emplacement sur la grille. Le départ de la première course du week-end est prévu ce samedi à 09h00 heure française.

Lire aussi :

Korea, Republic of E-Prix de Séoul I - Grille de départ

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Norman Nato de retour pour Séoul, un bonus et une opportunité
Article suivant Evans s'impose et maintient le suspense face à Vandoorne

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France