Vandoorne : "Les plus compétitifs restent Audi et BMW"

partages
commentaires
Vandoorne :
Par : Benjamin Vinel
14 déc. 2018 à 16:42

Stoffel Vandoorne évalue la hiérarchie à l'aube de l'E-Prix d'Ad Diriyah mais préfère ne pas se fixer d'objectif personnel pour cette course.

Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab, VFE-05
Stoffel Vandoorne, HWA Racelab
Un logo HWA sur la VFE-05

Stoffel Vandoorne s'apprête à faire ses débuts en Formule E en Arabie saoudite, lui qui sort de deux saisons en Formule 1. L'ancien pilote McLaren a rejoint HWA Racelab, une nouvelle équipe également ; il s'attend à ce que les écuries qui ont dominé la saison 2017-18, Audi et Techeetah, restent aux avant-postes, rejointes toutefois par BMW, qui a signé le meilleur temps des essais de Valence.

Lire aussi :

"Ceux qui vont être les plus compétitifs, ça reste quand même Audi et BMW", juge Vandoorne pour Motorsport.com. "Je pense qu'ils ont peut-être un petit avantage comparé aux autres. Techeetah aussi est très rapide, ce sont les Champions de l'année dernière. Il faut qu'on travaille très fort pour être à leur hauteur. On verra comment ça va se dérouler. Je pense que de notre côté, il y aura une grande progression durant cette année, mais aussi pour la suite."

Besoin d'expérience

Ce nouveau pilote du championnat tout électrique a beaucoup à apprendre, c'est le moins que l'on puisse dire. Vandoorne n'a pas eu l'opportunité de piloter sa monoplace à moteur Venturi avant les essais de Valence, où il n'était au volant que pendant deux jours avant de s'envoler pour Austin, où il a couru le Grand Prix des États-Unis.

Par conséquence, le moindre temps de piste revêt une importance cruciale, comme par exemple le shakedown qui a eu lieu ce vendredi à Ad Diriyah. "Ça a été une bonne journée", se satisfait le rookie belge. "On n'a pas roulé beaucoup aujourd'hui, juste quelques tours pour tout le monde. Mais c'est bien d'avoir le premier feeling du circuit à Riyad, de retrouver le feeling de cette voiture aussi. Le plus important sera d'optimiser le temps de piste. Faire un maximum possible sans faire d'erreur."

Quant à savoir si les points seront à sa portée demain : "On ne s'est pas vraiment mis des objectifs pour ce week-end, car c'est assez difficile de savoir où on est exactement en termes de performance. Je pense qu'il faut nous donner un peu de temps, car l'équipe est nouvelle dans le championnat, nous aussi [les pilotes] on est nouveaux. Pour nous, l'objectif ce week-end, c'est vraiment opérationnellement de faire tout bien. Si on arrive à faire ça, on verra ce que ça va donner comme résultats. J'espère que je serai positivement surpris."

Vision à long terme

Pour Vandoorne, la Formule E est un projet à long terme. Bien que le Champion GP2 2015 n'ait de contrat que pour la saison 2018-19, il est bien conscient de l'opportunité que représentera l'arrivée de Mercedes à la place de sa filiale HWA dans un an.

Ainsi, lorsque nous lui demandons s'il a un esprit de revanche après une campagne 2018 décevante en Formule 1, Vandoorne répond : "Pas forcément, je suis surtout excité pour ce nouveau challenge. C'est un tout nouvel environnement, tout est nouveau pour moi, donc c'est un peu la découverte. C'est un championnat qui grandit beaucoup, et dans le futur j'aimerais me battre pour des titres ici. C'est sûr que c'est l'objectif. Je sais que dans le futur, cette équipe, vous voyez comment ça va se transformer. J'espère en faire partie."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix d'Ad Diriyah
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes HWA AG
Auteur Benjamin Vinel