À 11 ans, elle bat déjà un record en Formule 4

Hideki Noda. Ce nom vous est peut-être familier si vous avez suivi ce pilote lors de sa pige peu fructueuse en F1 fin 1994, suivie par de nombreuses saisons en Formula Nippon et en Super GT, avant trois participations aux 24 Heures du Mans.

C'est toutefois sa fille Juju Noda qui commence à faire sensation. Alors que la tendance est désormais à commencer la monoplace dès 15 ans, Juju bat tous les records de précocité : son père Hideki l'a mise sur un kart pour la première fois alors qu'elle n'avait que trois ans.

Membre de la Noda Racing Academy, Juju a piloté une Formule 4 pour la première fois à l'âge de dix ans – elle était encore à l'école primaire. Plus récemment, à 11 ans, elle a battu le record du circuit d'Okayama, qui a accueilli la Formule 1 en 1994 et 1995. Son chrono de 1'32"8 est près d'une seconde plus rapide que la référence précédente dans la catégorie des moins de 17 ans en Formule 4.

"Je lui enseigne les détails du sport automobile, mais elle a un tel talent pur ! J'oserai même dire qu'elle en a bien plus que j'en aie jamais eu", affirme Hideki Noda dans une interview accordée à Forbes. "Elle a la capacité de sentir les limites de sa voiture et de l'adhérence des pneus. C'est crucial, et ce n'est pas quelque chose que l'on peut apprendre à quelqu'un. Elle est née avec. Quand Juju sent qu'elle est à la limite, elle ralentit, mais reste concentrée, détendue et rapide."

Juju Noda

La progression de Juju est telle que sa mère, Masae Noda, fait déjà l'ébauche d'un plan de carrière. "Maintenant qu'elle maîtrise sa F4 et qu'elle a le record du circuit à Okayama, il est temps qu'elle passe à la Formule 3", estime Masae avec ambition. "Mais je pense qu'elle devra vraiment entamer une préparation physique plus intense, parce que la F3 requiert plus de force et d'endurance à cause des vitesses plus élevées et des forces g. Pour l'instant, elle ne fait vraiment pas beaucoup d'entraînement physique."

Juju Noda a toutefois tout le temps devant elle. Il lui faudrait attendre ses 16 ans pour participer au championnat de F4 Japon, alors que l'échelon supérieur est réservé aux pilotes de plus de 18 ans au pays du Soleil-Levant. Une option évidente sera de rejoindre le Vieux Continent, où la Formule 4 et la F3 Europe sont accessibles à partir de 15 et 16 ans respectivement. Le sponsor dont elle dispose déjà, MikiHouse – fabricant de prêt à porter pour enfants –, y contribuera certainement.

L'objectif de Juju est en tout cas clair : "Je veux gagner en Formule 1, et être la première fille à le faire." Rendez-vous dans dix ans !

Juju Noda
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formula 4
Pilotes Hideki Noda , Juju Noda
Type d'article Actualités