Ratel demande une nouvelle catégorisation des pilotes

Stéphane Ratel, promoteur de nombreux championnats de GT, estime qu'il est nécessaire de modifier la catégorisation des pilotes afin de laisser plus de place aux amateurs.

Ratel demande une nouvelle catégorisation des pilotes

Stéphane Ratel propose une série de changements à la FIA, estimant que le système actuel menace l'avenir du GT World Challenge Europe et des autres championnats de GT organisés par SRO, la structure qu'il dirige. Son idée est de fusionner les catégories de pilotes Platinum et Gold, afin de donner aux jeunes pilotes venant de la monoplace un statut Gold. Actuellement, ces derniers cannibalisent la catégorie Silver en théorie consacrée aux véritables pilotes amateurs.

"Dites-moi la différence entre un Platinum et un Gold ? Vous avez des pilotes d'usine comme Jules Gounon et Dries Vanthoor qui sont Or", a déclaré Ratel à Motorsport.com. "Une large majorité des pilotes Gold doit être Platinum, et tous les 'super Silver" avec une expérience en monoplace doivent devenir Gold. Le problème est qu'aujourd'hui, les vrais pilotes Silver n'ont aucune chance face à ces 'super Silver', les jeunes sortis de la monoplace qui n'ont pas les résultats pour être classifiés Gold."

Chaque catégorie impose en effet des quotas de pilotes appartenant à différentes classifications et la situation actuelle a un effet domino sur toutes les catégories. Les pilotes Silver étant nombreux, plusieurs d'entre eux demandent des dérogations pour rouler en Pro-Am, la GTWCE Endurance Cup imposant deux pilotes Bronze au côtés d'un Platinum ou d'un Gold dans cette catégorie.

Selon Ratel, cette situation déstabilise le Pro-Am, destiné à de véritables gentlemen drivers, et la catégorisation actuelle n'est pas en phase avec les besoins des championnats : "C'est le feu dans notre paddock : si on ne fait rien, on va perdre beaucoup de voitures. On a perdu la catégorie Am [destinée aux amateurs] et on va perdre le Pro-Am, c'est comme ça. On ne veut pas finir avec juste 30 voitures Pro en Endurance, ce n'est pas notre modèle économique."

Ratel a précisé avoir le soutien de l'ensemble des concurrents : "Tous ceux avec qui j'ai discuté sont d'accord avec moi : si je demandais l'unanimité, je pense que tout le monde signerait."

#14 Emil Frey Racing Lamborghini Huracan GT3 Evo: Alex Fontana, Rolf Ineichen, Ricardo Feller

Vincent Vosse est en effet allé dans le sens de l'idée avancée par Stéphane Ratel. Le patron de WRT s'appuie sur l'exemple de Rolf Ineichen, qui roule en Silver Cup en GTWCE sur une Lamborghini engagée par Emil Frey, avec le risque de ne pas conserver sa place : "C'est un très bon gentleman driver, mais il a plus de 40 ans [43 ans, ndlr] et il est confronté aux pilotes qui arrivent directement de la monoplace", a souligné Vosse.

La proposition a été transmise à la FIA, qui a adopté le système de catégorisation des pilotes en 2006, avant le lancement du Championnat d'Europe de FIA GT3. Pour l'an prochain, Ratel propose une "étape intermédiaire" basée sur ses propositions, avant un changement profond en 2023. Interrogé sur les mesures qu'il prendra en cas de refus de la fédération, Ratel a répondu "demandez-moi ça dans un an." 

Si la FIA devait accepter tout ou une partie des propositions du dirigeant français, les conséquences seraient importantes sur l'ensemble du monde de l'Endurance, le système de catégorisation des pilotes étant utilisé dans le monde entier pour composer les équipages de chaque catégorie. Des changements en LMP2 ont ainsi été évoqués mais finalement abandonnés en début d'année.

Ratel a également l'intention d'interdire les équipages avec deux pilotes Platinum pour le segment Sprint du GTWCE l'an prochain. Les courses longues verront l'arrivée d'une nouvelle catégorie nommée Gold Cup, où les équipes devront engager un pilote Gold, un Silver et un Bronze.

Lire aussi :

partages
commentaires
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

Article précédent

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

Article suivant

La FIA va revoir la catégorisation des pilotes pour 2022

La FIA va revoir la catégorisation des pilotes pour 2022
Charger les commentaires