BMW a choisi son châssis pour le LMDh

BMW confiera la production de deux châssis LMDh à Dallara, pour son engagement en IMSA.

BMW a choisi son châssis pour le LMDh

Après l'annonce faite il y a trois mois de son retour en prototype, BMW a franchi une nouvelle étape importante de ce nouveau projet. La marque bavaroise a choisi le constructeur qui lui fournira le châssis servant de base à sa LMDh à partir de 2023, jetant son dévolu sur Dallara.

BMW confirme la préparation de deux autos pour s'engager outre-Atlantique dans le championnat IMSA, ne donnant toujours aucun signe d'une éventuelle participation aux 24 Heures du Mans ou à des épreuves européennes, ce que le futur règlement permettra pourtant.

"Nous sommes ravis d'avoir trouvé en Dallara un partenaire pour notre projet LMDh qui partage notre passion, notre professionnalisme et notre immense ambition en sport automobile et qui, comme nous, est pleinement investi dans l'objectif d'écrire une nouvelle success-story dans l'Histoire de BMW M Motorsport à compter de 2023", annonce Markus Flasch, PDG de BMW.

"Après avoir discuté avec tous les partenaires châssis potentiels, le facteur décisif dans notre décision a été que Dallara, avec toute son expertise et son expérience, était enthousiaste à l'idée de travailler avec BMW M Motorsport. Il y a eu dès le départ une alchimie entre nous. Nous voyons nos relations comme un véritable partenariat, afin de nous battre pour un objectif commun de succès en piste."

La première voiture sera conçue en Italie et sera le fruit d'une collaboration étroite entre les ingénieurs de BMW et ceux de Dallara. Ses premiers tours de roue sont attendus en 2022 sur le circuit de Varano, dans un timing qui reste toutefois à définir. Maurizio Leschiutta sera à la tête de ce projet LMDh.

"Dallara est peut-être le constructeur automobile le plus victorieux au monde et a déjà joué un rôle clé dans presque toutes les disciplines de course sur circuit", estime-t-il. "En plus du désir de travailler avec nous, plusieurs autres critères ont eu une grande importance au moment de prendre notre décision. Dallara est une entreprise qui répond à une gamme complète d'exigences."

"Son expertise s'étend jusqu'à la production de châssis, l'ingénierie, le développement, les essais en soufflerie et les simulations. Ils sont très forts quand il est question d'aérodynamique, ce qui sera un facteur clé en IMSA. Afin de nous assurer que nos voitures soient idéalement préparées et de poser les bases du succès en piste, nous travaillons déjà étroitement avec Dallara à un stade très précoce du développement."

PDG de Dallara, Andrea Pontremoli se réjouit de cette opportunité de travailler avec un grand constructeur automobile, saluant le "privilège" de son entreprise. "Le concept LMDh et la convergence entre IMSA, ACO et FIA sont sans précédent et nous y accorderons tout notre investissement", précise-t-il. "Nous avons hâte de courir et d'ouvrir ce nouveau chapitre du sport automobile mondial au plus haut niveau."

Les concurrents engagés en LMDh doivent sélectionner un fournisseur de châssis parmi les quatre homologués par la FIA, à savoir Dallara, Ligier, Multimatic et Oreca. Porsche et Audi ont annoncé avoir choisi Multimatic dès le mois de mai dernier.

Lire aussi :

partages
commentaires
Action Express espère engager les Cadillac aux 24H du Mans

Article précédent

Action Express espère engager les Cadillac aux 24H du Mans

Article suivant

Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !

Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !
Charger les commentaires