Le Mans - Une livrée d'art moderne chez OAK Racing

Lieu d'une épreuve mythique, Le Mans a toujours fasciné par sa magie

Le Mans - Une livrée d'art moderne chez OAK Racing
Charger le lecteur audio
Lieu d'une épreuve mythique, Le Mans a toujours fasciné par sa magie. Parmi les nombreuses particularités de cette course de légende, une tradition a toujours été respectée : celle de l'apparition de livrées très originales sur les voitures. Cette année, c'est le OAK Racing qui a créé l'évènement en confiant la décoration de l'un de ses prototypes LMP2 à un artiste contemporain de renom, Fernando Costa. Le sculpteur a utilisé un châssis Morgan du OAK Racing pour en faire une œuvre d'art, à la base de panneaux de signalisation routière soudés les uns aux autres sur la carrosserie en carbone du proto. Tandis que cette œuvre d'art a été officiellement dévoilée au Mans dimanche dernier lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans, le OAK Racing rendra hommage comme il se doit à ce projet puisque la Morgan-Nissan n°45 de l'équipe possédera une livrée identique à l'oeuvre de Fernando Costa. Alors que les 24 Heures du Mans fêtent cette année leur 90e anniversaire, l'ACO a d'ailleurs honoré la sculpture du titre de « Art Car des 90 ans des 24 Heures du Mans ». "Ce projet est une ouverture de l’équipe et du monde de la course vers un autre domaine, celui de l’art", se réjouit Jacques Nicolet, président du OAK Racing. "Cette œuvre d’art est également une belle manière d’affirmer davantage notre implication dans l’épreuve sarthoise et l’endurance." La Morgan-Nissan aux couleurs de la sculpture de Fernando Costa sera visible pour la première fois par le grand public lors des vérifications techniques qui se tiendront dans le centre-ville du Mans à partir du 16 juin.
partages
commentaires
Le Mans - Les pilotes Audi, une force de frappe collective
Article précédent

Le Mans - Les pilotes Audi, une force de frappe collective

Article suivant

Le Mans - Dempsey, l'amoureux de la Sarthe

Le Mans - Dempsey, l'amoureux de la Sarthe
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021