WRC
21 janv.
Événement terminé
Formule E
26 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Diriyah II
27 févr.
EL dans
02 Heures
:
37 Minutes
:
46 Secondes
Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
36 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
63 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
68 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
82 jours

Panis-Barthez Compétition a atteint ses objectifs au Mans

Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans, la structure française a respecté son tableau de marche, et atteint l'arrivée de l'épreuve avec une 8e place au classement LMP2.

partages
commentaires
Panis-Barthez Compétition a atteint ses objectifs au Mans
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
Arrêt au stand : #23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan : Olivier Panis
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Paul-Loup Chatin
Arrêt au stand : #23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
Arrêt au stand : #23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin
#23 Panis Barthez Competition Ligier JS P2 Nissan: Fabien Barthez, Timothé Buret, Paul-Loup Chatin, #33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan: Jun Jin Pu, Nick de Bruijn, Tristan Gommendy

Menée par Paul-Loup Chatin, Fabien Barthez et Timothé Buret - son trio du championnat ELMS -, la Ligier JS P2 de la formation tricolore s'était élancée du 10e rang de la catégorie au départ (18e au général), avant de suivre le plan établi et d'évoluer à un rythme régulier qui lui a permis d'éviter les embûches. 

Après leur 9e place à Silverstone, et une 7e position à Imola, lors des deux premières manches du championnat ELMS, Chatin, Barthez et Buret peuvent s'enorgueillir d'une bonne 8e place de leur catégorie au Mans, sans avoir connu de problème majeur hormis quelques petits soucis techniques vite résolus, à l'issue d'une semaine extrêmement formatrice pour l'ensemble de l'équipe. 

"J'avais déjà vécu des moments magiques en tant que pilote des 24 heures du Mans, mais cette fois, j'ai ressenti une nouvelle émotion lorsque j'ai vu "notre" voiture passer la ligne d'arrivée", s'enthousiasme Olivier Panis. 

"Lorsque nous avons créé Panis-Barthez Compétition avec Renaud Derlot, Sarah et Simon Abadie avec cette volonté de monter une filière en endurance pour de jeunes pilotes et que nous avons eu la satisfaction d'être invités au Mans, nous nous sommes dit que nous devions tout mettre en œuvre pour être à la hauteur de cet évènement unique", poursuit l'ancien pilote de F1. 

Nos trois pilotes, sous la coupe de Renaud Derlot, ont été parfaitement à la hauteur de nos ambitions pour s'attaquer à cette épreuve si difficile et ont joué chacun leur rôle avec un grand sens des responsabilités. Notre aventure ne fait que commencer, j'ai déjà hâte de me retrouver avec le team et nos deux équipages en LMP2 et LMP3 pour la prochaine manche de l'ELMS en Autriche le mois prochain !" 

Barthez s'est attaqué à un autre monument

Après avoir fait ses débuts en compétition par le biais de courses GT, en GT Tour notamment, Fabien Barthez a découvert l'endurance cette saison en ELMS. Le vainqueur de la Coupe du Monde de Football 1998 s'est attaqué le week-end dernier à un autre monument.

"Finalement, le fait de voir passer notre voiture sous le drapeau à damier à cette belle place ne m'a pas tellement surpris car j'ai pu apprécier depuis six mois le travail énorme de toute l'équipe et cela m'a conforté dans mon sentiment qu'on avait tous le même état d'esprit pour arriver à ce résultat", commente Fabien Barthez. 

"Pour ma part, j'ai ressenti une montée en puissance par rapport à mon expérience sur ce circuit il y a 2 ans en GT. J'ai passé un cap au niveau de ma confiance personnelle et j'ai engrangé encore un peu plus d'expérience."

Toyota révèle la défaillance qui lui a coûté la victoire au Mans

Article précédent

Toyota révèle la défaillance qui lui a coûté la victoire au Mans

Article suivant

Chronique Timo Bernhard - "Le Mans se paie au prix fort"

Chronique Timo Bernhard - "Le Mans se paie au prix fort"
Charger les commentaires
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020
L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020 Prime

L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020

C'est sans doute passé inaperçu dans un week-end qui a vu Lewis Hamilton décrocher sa septième couronne, mais un autre titre mondial a été décerné à Bahreïn il y a une semaine. Un titre capable d'effacer les mésaventures mancelles de trois hommes ? Éternelle question.

WEC
21 nov. 2020