MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
14 Heures
:
02 Minutes
:
13 Secondes

Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

partages
commentaires
Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
4 août 2019 à 06:29

L'édition 2019 du Grand Prix de République Tchèque se dispute ce week-end à Brno, mais l'avenir de la manche au calendrier du MotoGP est plus que jamais menacé.

Le circuit de Brno est une des courses les plus populaires du calendrier MotoGP, et l'une des manches historiques puisque l'événement y a lieu depuis 1950, et n'a été absent qu'en 1953 et 1992. Malheureusement, le contrat actuel avec le Championnat du monde moto arrive à son terme après 2020, et le circuit rencontre des difficultés pour obtenir un financement afin de poursuivre l'organisation de sa course, au point que même l'édition 2020 peine à boucler son budget.

"C'est compliqué" explique Petr Bohac, un porte-parole du circuit. "Le gouvernement a de l'argent dont on avait besoin, mais il manque un système pour les années à venir. Nous sommes au calendrier de la saison prochaine et nous devrions être capables d'organiser la course, mais il faut aussi obtenir de l'argent du secteur public. Nous avons un budget pour cette année, mais pas pour l'année prochaine. Nous verrons comment les discussions avanceront. J'espère qu'il n'y aura aucun changement. On devrait être présents l'an prochain, si rien de grave n'arrive, ça devrait aller."

Lire aussi :

Si les négociations sont déjà compliquées pour valider l'organisation d'un GP de République Tchèque en 2020, celles pour les années à suivre sont donc bien plus délicates, et le circuit de Brno confirme qu'il n'y a pas de plan à long terme : "Totalement. Nous espérons que l'année prochaine ne représente pas un point d'interrogation, mais nous ne savons pas au sujet de 2021, car le contrat n'est signé que jusqu'à l'année prochaine. Après cela, ça se complique. Les discussions devraient déjà être plus avancées qu'elles ne le sont."

Malheureusement, la concurrence n'aide pas la manche tchèque, puisque le calendrier du MotoGP s'est doté d'une course en Autriche, à trois heures de route de Brno. Bohac admet que l'affluence a chuté depuis que le MotoGP se rend sur le Red Bull Ring : "Il est vrai que le Grand Prix d'Autriche a eu une incidence [...] puisqu'il est globalement dans la même région que nous. Mais je pense que Brno est l'un des circuits les plus visités du calendrier. Mais d'autres facteurs sont importants, notamment la nationalité de pilotes étrangers. Avec Gabor Talmacsi, on avait de nombreux Hongrois qui venaient, et avec Lukas Pesek, de nombreux Tchèques. Et ça dépend de la météo."

Malgré la concurrence du Grand Prix de Hongrie de Formule 1, qui se déroule ce week-end sur le Hungaroring, le circuit de Brno espère enregistrer autant de spectateurs que lors de l'édition 2018 : "Ce n'est pas une situation idéale, mais les deux calendriers sont remplis de nombreuses courses en Europe et de l'autre côté des océans. Pour être honnête, on ne peut pas toujours choisir la date. J'espère quand même que beaucoup de gens viendront. [On espère] autant que l'an dernier. Au total, ce sera autour de 180 000 personnes, mais ça dépend aussi de la météo dimanche."

Article suivant
Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Article précédent

Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Article suivant

Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2

Être passé par la Q1, un avantage pour Zarco lors de la Q2
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Lieu Brno Circuit
Tags brno
Auteur Gerald Dirnbeck