Course - Márquez fait carton plein, Lorenzo et Ducati perdent gros

partages
commentaires
Course - Márquez fait carton plein, Lorenzo et Ducati perdent gros
Par : Léna Buffa
3 avr. 2016 à 20:21

C'est à une course très inhabituelle qu'a assisté le public de Termas de Río Hondo. Longuement entourée de la plus grande confusion, elle a réservé des surprises… jusque dans les derniers mètres !

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place en qualifications pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, vainqueur de la course
Andrea Dovizioso, Ducati Team pousse sa moto pour passer la ligne d'arrivée
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
De l'action en piste
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP, et Cal Crutchlow, Team LCR Honda chutent
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Départ
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

La journée n'aura été qu'une longue succession de retouches apportées à un protocole mis à mal d'abord par les problèmes de Michelin, puis par l'arrivée de la pluie. Au final, la course ayant été déclarée sèche, les pilotes se sont élancés pour 20 tours (5 de moins qu'initialement prévu) et avec l'obligation de changer de moto en cours de route.

Les pneus arrière slicks qui avaient été mis de côté hier ont donc fait leur retour sur les prototypes, et les pilotes ont même en grande majorité choisi celui qui avait été impliqué dans la mésaventure de Scott Redding, le medium. Pour le plus grand soulagement du manufacturier français, la course, ainsi remaniée, s'est déroulée sans encombre. L'honneur est sauf.

Lorenzo au tapis

Les seuls événements qui ont marqué cette course ont donc été purement sportifs. Et le premier d'entre eux a été de taille. Auteur du meilleur départ, Jorge Lorenzo a rapidement été dépossédé de la tête, puis a perdu du terrain, se retrouvant en bagarre contre Héctor Barberá et Jack Miller. Son calvaire a pris fin dans le 6e tour, sur une chute. Comme d'autres après lui, le Majorquin semble avoir été piégé par une trace humide dans le virage n°1 et c'est là que se sont envolés ses espoirs de doublé, après sa victoire qatarie.

Pendant ce temps, Marc Márquez avait rapidement fait son chemin vers le commandement. Un an après un duel qui avait fait couler beaucoup d'encre, le pilote Honda s'est une nouvelle fois trouvé aux prises avec Valentino Rossi, dès le 4e tour. Et les deux hommes ont régalé le public, avec une passe d'armes propre et qui n'a, cette fois, pas connu de fin prématurée.

C'est le passage obligatoire par les stands qui y a mis un terme. Rentrés ensemble à la fin du 10e tour, Márquez et Rossi ont repris la piste en tête, néanmoins Tito Rabat, pas encore passé par les stands à cet instant, s'est retrouvé intercalé entre eux. Était-ce la présence du pilote Marc VDS ou le changement de moto ? Quoi qu'il en soit le rythme de Rossi semble avoir été cassé et il lui a fallu plusieurs tours avant de retrouver des chronos convaincants.

Auto-élimination de Ducati

Entre temps, Márquez avait pris la poudre d'escampette et le pilote Yamaha avait été rattrapé par un trio déchaîné, bien décidé à le déposséder de la deuxième place. Maverick Viñales sonnait la charge, suivi comme son ombre par Andrea Iannone et Andrea Dovizioso. Le pilote Suzuki sera le premier éliminé de ce petit groupe, victime à son tour d'une trace humide dans le virage n°1.

Une lutte à trois s'est alors enclenchée, laissant penser à Rossi qu'il pouvait voir se répéter le scénario du Grand Prix du Qatar. Mais cette fois, ses rivaux lui ont fait place nette. Entré en force dans le virage n°12, à la toute fin du dernier tour, Andrea Iannone a tenté de faire l'intérieur à son coéquipier, une manœuvre beaucoup trop optimiste qui a envoyé les deux Ducati au tapis (l'incident est sous investigation). Dovizioso aura le mérite de terminer à pied pour marquer les points de la treizième position, mais pour Rossi l'essentiel est ailleurs : cela lui vaut la deuxième place !

Dani Pedrosa en a profité, lui aussi, pour monter sur la troisième marche du podium. Le pilote espagnol se montre néanmoins très critique de sa performance, pourtant à saluer si l'on considère qu'un passage en force de Iannone (encore) dans le tout premier virage l'avait obligé à élargir sa trajectoire et fait perdre énormément de terrain. "Mon rythme n'était pas bon du tout, j'en suis très déçu. J'ai fait une course horrible. Tout le monde est tombé devant, alors j'ai pu faire le podium, mais il faut que je voie comment améliorer ma moto", résumera-t-il.

Les satellites à la fête

Avec pas moins de dix chutes à ajouter au passage par les stands, certains ont su tirer leur épingle du jeu de manière inespérée. C'est notamment le cas de Eugene Laverty, qui décroche une surprenante quatrième place, à 8 secondes de Pedrosa. Le pilote Aspar avait déjà réalisé une belle course, mais il a reçu un ultime cadeau dans le dernier tour avec le passage hors-piste de Pol Espargaró, qui a perdu deux places. Cela vaut également à Héctor Barbera de terminer dans le top 5, lui qui bataillait en début de course contre Pedrosa.

Stefan Bradl place l'Aprilia à une septième place qui fait l'événement dans le stand Gresini, au terme d'une course pourtant compliquée pour l'équipe italienne, dont un mécanicien semble avoir été heurté lors d'une chute d'Àlvaro Bautista aux stands.

On notera encore que Bradley Smith est parvenu à s'emparer de justesse de la huitième place, au détriment du rookie Tito Rabat, une récompense bienvenue pour l'Anglais qui avait conclu le premier tour en dernière position.

D'autres nourrissent ce soir bien plus de rancoeur, à l'image de Loris Baz, un temps valeureux sixième avant d'être contraint à l'abandon. Scott Redding, héros malheureux hier, semblait en passe de se voir récompenser, lui qui avait pris l'avantage sur Barberá. Mais sa Ducati a refusé d'aller au bout de cette course folle. Jack Miller, lui aussi un temps bien positionné aux places d'honneur, a abandonné sur chute alors qu'il venait de passer Lorenzo.

Voilà qui fait de Marc Márquez le nouveau leader du championnat, devant Valentino Rossi et Dani Pedrosa. Seulement quatrième désormais, Jorge Lorenzo a à son tour une revanche à prendre, et le rendez-vous est fixé pour le week-end prochain !

MotoGP - Argentine - Course

 PiloteTeamMotoÉcarts
1 EspagneMarc Márquez  Repsol Honda Team Honda RC213V 34:13.628
2 ItalieValentino Rossi  Movistar Yamaha MotoGP Yamaha YZR-M1 +7.679
3 EspagneDani Pedrosa  Repsol Honda Team Honda RC213V +28.100
4 IrlandeEugene Laverty  Aspar Team MotoGP Ducati Desmosedici GP14 +36.542
5 EspagneHéctor Barberá  Avintia Racing Ducati Desmosedici GP14 +36.711
6 EspagnePol Espargaró  Monster Yamaha Tech 3 Yamaha YZR-M1 +37.245
7 AllemagneStefan Bradl  Aprilia Racing Team Gresini Aprilia RS-GP +41.353
8 Royaume-UniBradley Smith  Monster Yamaha Tech 3 Yamaha YZR-M1 +50.709
9 Tito Rabat  Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Honda RC213V +50.983
10 EspagneÁlvaro Bautista  Aprilia Racing Team Gresini Aprilia RS-GP +1:01.388
11 EspagneAleix Espargaró  Team Suzuki ECSTAR Suzuki GSX-RR +1:08.868
12 ItalieMichele Pirro  Octo Pramac Yakhnich Ducati Desmosedici GP15 +1:18.987
13 ItalieAndrea Dovizioso  Ducati Team Ducati Desmosedici GP16 +1:33.419
Ab. Cal Crutchlow  LCR Honda Honda RC213V Chute
Ab. Andrea Iannone  Ducati Team Ducati Desmosedici GP16 Chute
Ab. Maverick Viñales  Team Suzuki ECSTAR Suzuki GSX-RR Chute
Ab. Scott Redding  Octo Pramac Yakhnich Ducati Desmosedici GP15  
Ab. Loris Baz  Avintia Racing Ducati Desmosedici GP14  
Ab. Jorge Lorenzo  Movistar Yamaha MotoGP Yamaha YZR-M1 Chute
Ab. Jack Miller  Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Honda RC213V Chute
R Yonny Hernández  Aspar Team MotoGP Ducati Desmosedici GP14  
Prochain article MotoGP
La course MotoGP sera interrompue en cas de piste sèche

Article précédent

La course MotoGP sera interrompue en cas de piste sèche

Article suivant

Valentino Rossi regrette l'arrêt aux stands obligatoire

Valentino Rossi regrette l'arrêt aux stands obligatoire
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course