Actualités

Michelin propose deux nouveautés au test de ce lundi

Le manufacturier unique du MotoGP a apporté deux nouvelles évolutions pour le test post-course qui se tient ce lundi à Jerez, toutes deux pouvant être introduites dès cette saison si elles donnent satisfaction.

Des pneus Michelin

L.B., Jerez - Le plateau MotoGP fera des heures supplémentaires, ce lundi à Jerez, où se tient l'une des rares journées d'essais post-course autorisées durant la saison. Pour l'occasion, Michelin proposera deux nouveautés aux pilotes, qui disposeront d'un exemplaire de chacune d'elle, afin de recueillir des informations en vue des Grands Prix d'Autriche et de Thaïlande, deux courses particulièrement chaudes au programme respectivement en août et en octobre.

"Nous avons deux pneus arrière à tester", explique Piero Taramasso à Motorsport.com. "L'un d'eux est une carcasse destinée à l'Autriche et à la Thaïlande. Étant donné la configuration des circuits, la température à l'arrière est très élevée, il s'agit donc d'une carcasse visant à contrôler la température."

"C'est une évolution qui, une nouvelle fois, devrait aller dans une direction qui apporte du soutien et du grip", poursuit le responsable deux roues de Michelin Motorsport. "Pour la mettre à l'épreuve, nous demanderons aux pilotes de l'utiliser pendant l'heure la plus chaude de la journée. Si nous obtenons des retours positifs, nous l'apporterons au Red Bull Ring et à Buriram. Nous avons déjà mené des tests en interne qui nous disent que nous allons dans la bonne direction, mais nous avons besoin d'une confirmation."

En plus de cette carcasse utilisée sur une gomme soft, l'autre nouveauté proposée par le manufacturier français pour cette journée d'essais est une gomme arrière, qui se situe dans la gamme medium de l'allocation. "Il s'agit des mêmes matériaux que pour l'ancienne gomme, mais travaillés d'une manière différente", nous explique Piero Taramasso. "Selon la manière dont on la travaille, la gomme apporte plus de grip et de régularité, mais les ingrédients sont toujours les mêmes. C'est en les mélangeant différemment que les molécules se lient différemment, et le retour obtenu en piste est qu'on a plus de grip et plus de constance. Mais ça n'est pas une révolution, c'est une évolution."

Lire aussi :

"Nous l'adopterons si elle est meilleure que l'ancienne", précise Piero Taramasso. Michelin est en effet autorisé à introduire cette gomme dès cette année si besoin, le changement étant possible dès lors que la nouveauté se situe dans la gamme déjà déclarée en début d'année pour l'allocation de tous les Grands Prix. "On peut changer les gommes et cela ne modifie pas la géométrie de la moto. Par contre, si on change la carcasse, alors la géométrie de la moto change et les teams et les pilotes sont déphasés, avec une moto plus haute ou plus basse. Les carcasses restent donc inchangées et les dimensions aussi."

"Cette carcasse destinée à la Thaïlande est une petite évolution, visant seulement à augmenter le grip sur l'angle. Si elle fonctionne, nous pouvons aussi l'introduire cette année, par contre quand les changements sont plus radicaux, ils sont destinés à la saison suivante."

Avec Matteo Nugnes

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Lorenzo : "Dur de revenir à la même situation qu'il y a deux ans"
Article suivant Morbidelli a touché du doigt le podium, avant de s'effondrer

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France