WEC
13 août
EL1 dans
16 Heures
:
28 Minutes
:
35 Secondes
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
98 jours

FIA : LMDh et Hypercars "auront la même fenêtre de performances"

partages
commentaires
FIA : LMDh et Hypercars "auront la même fenêtre de performances"
Par :
Co-auteur: Gary Watkins
7 mars 2020 à 12:00

La FIA travaille pour garantir que les prototypes LMDh et les Hypercars du Mans fonctionneront dans "la même fenêtre de performances" quand elles courront les uns contre les autres en WEC.

Le Conseil Mondial du Sport Automobile qui avait lieu de vendredi à Genève a permis d'approuver les "principes généraux d'une plateforme de convergence formant la base de la catégorie des meilleurs prototypes dans les courses d'Endurance", à savoir la nouvelle catégorie LMDh, annoncée en janvier et qui sera commune au WEC et à l'IMSA. 

"La plateforme maintiendra les règlements techniques actuels du WEC, dont Le Mans Hypercar [LMH]. Le Mans Hypercar et les voitures LMDh seront regroupées dans une seule et unique catégorie de pointe du WEC", poursuit le communiqué. "Les voitures LMDh seraient basées sur un nouveau châssis, commun au WEC et à la catégorie supérieure du Championnat de voitures de sport IMSA WeatherTech."

Les voitures devront être pleinement alignées en matière de performances. "Des paramètres tels que les performances du groupe moto-propulseur, les caractéristiques aérodynamiques et le poids seront alignés pour les machines LMH et les voitures LMDh afin de garantir que les deux types de voitures auront la même fenêtre de performances."

Lire aussi :

Aucun autre détail n'a été donné sur une position qui pourrait avoir des implications à la fois pour les prochaines règles des LMDh basées sur les LMP2, qui se fondent sur les idées de l'IMSA pour la prochaine génération du DPi, et pour le règlement LMH qui entrera en vigueur au début de la saison 2020-2021 du WEC. 

L'alignement du poids des deux types de voitures entraînerait par exemple une augmentation sensible vis-à-vis de la limite de 930 kg des LMP2 actuelles une fois le nouveau cycle réglementaire, comprenant les LMDh, lancé. Le poids minimum des prototypes LMH est, selon la réglementation publiée en décembre 2018, de 1100 kg.

En revanche, l'égalisation de la puissance des deux types de voiture sera moins problématique. La puissance maximum des voitures LMH est de 750 chevaux, un chiffre comprenant l'apport d'un éventuel système hybride, alors que le DPi de l'IMSA est au-dessus des 600 chevaux. Ce chiffre sera boosté par un système de récupération d'énergie qui offrira aux alentours de 100 chevaux supplémentaires aux LMDh. Plus de détails sur la réglementation LMDh sont attendus durant l'épreuve de Sebring.

Lire aussi :

Peugeot, qui a annoncé son engagement en WEC à l'horizon 2022, avait par la voix de du directeur de son département Motorsport, Jean-Marc Finot, expliqué à Motorsport.com que "l'équilibre de performance très rigoureux" était un "des points de passage obligés" concernant l'articulation entre les règlements LMDh et LMH.

Calendrier 2020-2021 du WEC

Le Conseil Mondial a également été l'occasion de ratifier le calendrier du Championnat du monde d'Endurance dévoilé en décembre.

Date Course
5 septembre 2020 6 Heures de Silverstone
4 octobre 2020 6 Heures de Monza
1 novembre 2020 6 Heures de Fuji
5 décembre 2020 8 Heures de Bahreïn
6 février 2021 6 Heures de Kyalami
19 mars 2021 1000 Miles de Sebring
24 avril 2021 6 Heures de Spa-Francorchamps
12-13 juin 2021 24 Heures du Mans

La FIA a mis en place une cellule de crise face au coronavirus

Article précédent

La FIA a mis en place une cellule de crise face au coronavirus

Article suivant

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Auteur Fabien Gaillard