Ogier ouvert à un baquet en LMP2 ou en GT pour préparer Le Mans

Sébastien Ogier suggère qu'il serait ouvert à un programme de course en Endurance dans les catégories inférieures, souhaitant réaliser son ambition de participer aux 24 Heures du Mans.

Ogier ouvert à un baquet en LMP2 ou en GT pour préparer Le Mans

Comme l'a rapporté Motorsport.com précédemment, Sébastien Ogier devrait tester l'Hypercar de Toyota au Rrookie Test du WEC à Bahreïn en fin de saison, alors qu'approche la fin de sa carrière en rallye à temps plein. Le Français a déjà écarté l'éventualité d'une campagne complète en WRC en 2022, bien qu'il soit probable qu'il participe à certains rallyes au volant d'une Toyota GT Yaris hybride en parallèle d'éventuels engagements en WEC.

Un baquet Toyota WEC à plein temps paraît improbable à ce stade, tout comme l'engagement d'une troisième GR010 Hybrid au Mans par la marque nippone. Cependant, interrogé sur ses projets d'avenir avant le Rallye de Finlande, Ogier n'exclut pas de courir dans une catégorie inférieure. Ce ne serait pas inédit, puisque Toyota avait soutenu la participation de Kenta Yamashita à la saison 2019-2020 de WEC avec High Class Racing en LMP2.

"Je pense que je serai ouvert à toute étape pour progresser si c'est nécessaire", déclare Ogier, qui a déjà été aperçu en DTM et en Porsche Supercup. "Je comprendrais parfaitement que cela prenne du temps."

"Je ne m'attends pas à sauter dans cette voiture de WEC et à être le meilleur, il faut être réaliste. C'est sûr que c'est assez différent de ce que j'ai fait jusqu'à présent, mais je pense que ces premiers essais [à Bahreïn] nous en donneront une idée, et nous discuterons avec l'équipe afin d'établir le meilleur plan pour moi et pour nous tous, pour l'équipe."

Lire aussi :

Avant ce Rookie Test qui aura lieu le 7 novembre, au lendemain des 8 Heures de Bahreïn, Ogier devrait effectuer deux journées d'essais dans le simulateur Toyota à Cologne.

Ogier souligne qu'il ne prendra aucune décision sur la composition de son programme WRC 2022 avant de connaître son avenir proche en WEC : "Je veux voir mes premiers essais avec la voiture de WEC et voir la quantité de travail que je dois faire pour avoir peut-être une opportunité ou un programme dans cette catégorie, et voir au moins à quoi ressemblera 2022 en matière de programme WEC pour moi, puis après ça peut-être établir un plan plus clair sur le WRC. Mais la vérité, c'est qu'actuellement nous n'avons pas vraiment de calendrier WRC pour l'an prochain, c'est aussi quelque chose que je vais devoir prévoir."

partages
commentaires

Voir aussi :

Devenez modérateur sur les commentaires des articles Motorsport.com !

Article précédent

Devenez modérateur sur les commentaires des articles Motorsport.com !

Article suivant

Alpine annonce son engagement en LMDh

Alpine annonce son engagement en LMDh
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021