WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
29 jours

Rebellion et SMP Racing restent en LMP1, Ginetta revient

partages
commentaires
Rebellion et SMP Racing restent en LMP1, Ginetta revient
Par :
14 juin 2019 à 08:27

Le FIA WEC a officialisé la liste des engagés pour la saison 2019-2020 : le plateau LMP1 comptera huit voitures, tandis que le GTE va souffrir des départs de Ford et BMW.

B.D., Le Mans - On connaît désormais le plateau du Championnat du monde d'Endurance 2019-2020, dont la liste des engagés a été dévoilée au Mans ce vendredi. Au total, 33 concurrents seront au départ du championnat qui débutera en septembre à Silverstone, pour se conclure par les 24 Heures du Mans 2020.

Cette dernière année de transition pour la catégorie LMP1, avant l'apparition d'une nouvelle réglementation, verra un maintien des effectifs puisque Rebellion Racing et SMP Racing engageront à nouveau deux prototypes R13 et BR1. Toyota demeure l'unique équipe d'usine pour cet exercice, qui marquera l'ultime apparition des TS050 Hybrid. En revanche, ByKolles a renoncé à un engagement sur la totalité de la saison, tout en sollicitant des invitations ponctuelles et en se préparant à s'aligner au départ de la saison 2020-2021 avec l'Hypercar. 

Lire aussi :

On note aussi les deux engagements sollicités par Ginetta, sous la bannière Team LNT, avec l'espoir de faire à nouveau rouler en compétition la G60-LT-P1 à moteur AER, que l'on n'a plus vue depuis un an et les déboires rencontrés avec CEFC Manor TRS Racing. 

En LMP2, huit équipes s'affronteront, avec la prolongation confirmée du programme Alpine. Seul petit changement pour le constructeur français, le changement de sponsor titre puisque l'équipe sera officiellement baptisée Signatech Alpine Elf. 

Dans les rangs du LMGTE Pro, les effectifs se réduisent comme peau de chagrin en raison de l'arrêt simultané des programmes Ford et BMW. On verra donc six voitures seulement s'affronter : deux Aston Martin, deux Ferrari AF Corse et deux Porsche 911 RSR. L'équilibre se rétablit avec un plateau GTE Am très fourni, constitué de 11 unités. 

 
Article suivant
Deux accrochages en qualifs, autant d'alertes chez Toyota

Article précédent

Deux accrochages en qualifs, autant d'alertes chez Toyota

Article suivant

L'Hyper Sport succédera au LMP1, son règlement dévoilé

L'Hyper Sport succédera au LMP1, son règlement dévoilé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Auteur Basile Davoine