Kevin Eriksson, première victoire et dépassement de folie

Le jeune Suédois de l'équipe Olsbergs MSE s'est imposé pour la première fois dans une manche de World RX à Estering, au prix de ce qui restera sans doute le plus beau dépassement de la saison.

Il suffisait d'écouter les commentaires en forme de mise en garde de tous les favoris avant le rendez-vous d'Estering pour comprendre que le premier virage à droite en forme d'entonnoir représentait le principal danger sur ce tracé. Mais pas de quoi impressionner Kevin Eriksson, qui, parti de l'extérieur de la deuxième ligne en finale, est venu y déborder Petter Solberg, Mattias Ekström et Kevin Hansen - excusez du peu - par l'extérieur juste après le départ pour s'échapper en tête et signer sa première victoire en catégorie Supercar dans le cadre du Championnat du monde.

Kevin a eu un week-end impressionnant et une finale spectaculaire”, a déclaré Solberg, qui n'a jamais pu repasser Eriksson, après l'arrivée. “J'ai vu son dépassement au premier virage du coin de l'œil et c'était simplement spectaculaire. J'ai été poussé par derrière et j'ai juste pu tourner mais quand je me suis remis droit, je l'ai vu contourner tout le monde et prendre la tête !”

C'était très impressionnant, surtout que j'avais une trajectoire dégagée à l'entrée du premier virage et que ma voiture est très bonne sur la terre.”

Eriksson, Champion il y a deux ans de la catégorie RX Lites dans laquelle il a redoublé en 2015 et a été battu par Kevin Hansen, dispute cette année sa première saison complète en World RX. Enfin, presque complète puisqu'il disputait également le championnat de Scandinavie, qu'il a remporté entre les courses de Riga et Estering et pour lequel il avait ainsi fait l'impasse sur la manche de Lohéac en septembre.

Je suis sans voix”, a expliqué le jeune Suédois. “J'ai vu Petter mener au départ et planifié de rester derrière lui puis j'ai vu une opportunité de prendre l'extérieur et espéré que tout se passe bien. On peut dire que ça a marché !”

J'ai senti que j'avais une très bonne vitesse tout le week-end et pour battre ces gars, il faut piloter à son meilleur. Ce week-end, tout s'est bien mis en place et on a eu la régularité dont on avait besoin pour prendre la victoire.”

 

À l'instar de Cyril Raymond cette année, Eriksson avait débuté dans la catégorie reine lors de la dernière course de la saison 2014 à Rosario, en guise de récompense pour son titre en RX Lites. Il avait impressionné en Argentine, atteignant la finale qu'il avait terminée en troisième position !

Il lui a pourtant fallu attendre cette année, et la restructuration de l'équipe Olsbergs anciennement glorieuse et dirigée par son père, Andreas Eriksson, pour être titularisé.

Ce dernier a en effet joué la carte de la jeunesse pour cette année, associant Kevin au fils de son grand ami Marcus Grönholm - nommé par ailleurs directeur général -, Niclas, dans une équipe à forte connotation familiale.

L'hommage de Solberg

Si Eriksson a nettement pris le dessus sur son équipier, âgé de 20 ans comme lui mais beaucoup moins expérimenté, sa victoire en Allemagne - qui fait de lui le septième vainqueur différent de la saison et le deuxième nouveau vainqueur avec Sébastien Loeb – n'en a pas moins été une surprise.

Je suis très impressionné par Kevin”, a conclu Petter Solberg. “Il a gagné le Championnat de Scandinavie le week-end dernier et maintenant, il a fait un pas de plus en signant sa première victoire en World RX, qui est très méritée. Il a été extrêmement impressionnant ce week-end et il faudra le suivre l'année prochaine.”

À quel meilleur hommage le jeune pilote pouvait rêver que celui-ci, rendu par un double Champion du monde ?

A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Allemagne
Circuit Estering
Pilotes Kevin Eriksson
Type d'article Réactions
Tags estering, gronholm, olsbergs, victoire, world rx