Le film de la saison – 13 manches, 13 images

Retour sur la deuxième saison dans la courte existence du Championnat du Monde de Rallycross, conclue sur un second titre de Petter Solberg et le premier de Peugeot-Hansen.

1. Portugal

1. Portugal
1/13

Le jeune Johann Kristoffersson crée une petite surprise en étant le premier vainqueur de la saison sur sa Polo du Marklund Motorsport devant Petter Solberg. Ce sera la seule victoire de l'année pour son équipe mais lui se maintiendra jusqu'au terme de la saison sur le podium du championnat.

2. Hockenheim

2. Hockenheim
2/13

Pour une première sur le circuit d'Hockenheim, au cœur du célèbre stadium et dans le cadre de la manche d'ouverture du DTM, Petter Solberg remporte sa première victoire de l'année et se pose déjà en principal candidat à sa propre succession. En fait, il ne lâchera plus la tête du classement.

3. Belgique

3. Belgique
3/13

Deuxième et dernière victoire de la saison pour Volkswagen, cette fois avec le Team Sweden et Toomas Heikkinen. Un rare rayon de soleil dans le ciel du plat pays pour le Finlandais, star du RX mais quelque peu malmené cette année par des pilotes plus jeunes ou venus d'autres horizons.

4. Grande-Bretagne

4. Grande-Bretagne
4/13

Et de deux pour Solberg dans le berceau du rallycross qu'est Lydden Hill, qui ouvrit longtemps le Championnat d'Europe transformé depuis 2014 en World RX. Le Norvégien porte son avance à 29 points sur Kristoffersson, 3e en finale derrière Mattias Ekström et sa spectaculaire Audi S1.

5. Allemagne

5. Allemagne
5/13

Alors qu'aucune de ses 208 n'avait atteint la finale au Royaume-Uni, Peugeot-Hansen s'impose enfin. Davy Jeanney gagne pour la première fois au niveau mondial, devant Solberg et son équipier Timmy Hansen, en ayant remporté trois des quatre manches puis sa demi-finale avant la finale.

6. Suède

6. Suède
6/13

Avec Mattias Ekström devant Timmy Hansen, cette photo illustre le classement final à Holjes. Ces deux-là avaient pourtant franchi la ligne dans l'ordre inverse, avant que la victoire ne soit rendue au pilote DTM – le dépassement de l'homme à la 208 dans le dernier virage ayant été jugé trop musclé.

7. Canada

7. Canada
7/13

Deuxième victoire de Davy Jeanney devant deux pilotes Markund : Toomas Heikkinen et Tanner Foust l'américain, venu faire une de ses piges en World RX. Solberg éliminé en demi-finale (tout comme Hansen), Andreas Bakkerud était désormais le seul pilote à avoir pris part à chaque finale.

8. Norvège

8. Norvège
8/13

La série régulière de Bakkerud s'arrête là et son équipe, Ford Olsbergs, cède la tête du championnat à Peugeot-Hansen dont les deux pilotes ont dominé les débats et signé un doublé, Hansen gagnant enfin à son tour devant Jeanney. Solberg a encore une fois été éliminé au stade des demi-finales.

9. France

9. France
9/13

Solberg retrouve le chemin de la finale mais s'incline face à Hansen, décidément l'homme fort de la seconde partie de saison. Le Norvégien garde cependant le championnat sous contrôle. Un Français monte sur le podium mais pas celui qu'on attendait : Jean-Baptiste Dubourg, 3e sur sa Citroën C4.

10. Barcelone

10. Barcelone
10/13

Après une période difficile alors qu'il avait engrangé deux victoires et trois 2e places sur les cinq premières courses, Solberg s'impose de fort belle manière. Seulement 6e à l'issue des manches qualificatives, il bat en finale Hansen et Kristoffersson qui avaient dominé leurs demi-finales.

11. Turquie

11. Turquie
11/13

Plus dure est la chute pour Petter Solberg. Éliminé en demi-finale par un souci mécanique, il perd la moitié de son avance si bien gérée jusque-là sur Timmy Hansen, vainqueur pour la troisième fois en quatre rendez-vous malgré l'excellente tenue des Audi Ekström et de Ford Olsbergs retrouvées.

12. Italie

12. Italie
12/13

Le retour en forme des Fiesta suédoises est confirmé par la première (et qui restera la seule) victoire de la saison signée Bakkerud. Mais celle-ci passe relativement inaperçue en raison de la conquête du titre par Peugeot-Hansen, aux dépens justement de Ford Olsbergs couronnée l'année d'avant.

13. Argentine

13. Argentine
13/13

Il aurait fallu un cataclysme pour que Timmy Hansen puisse battre Petter Solberg au championnat. Celui-ci est logiquement titré dès les manches qualificatives puis termine 3e d'une finale dominée par un vainqueur inattendu, Robin Larsson sur son Audi (ici avec le Norvégien sur le podium).

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Type d'article Contenu spécial
Tags diapo, hansen, peugeot, saison, solberg, world rx