Østberg sanctionné pour son "langage abusif" en Sardaigne

Mads Østberg a écopé d'une amende de 1000 € et d'une pénalité de 25 points au Championnat avec sursis pour s'être emporté lors d'une interview diffusée en direct au Rallye de Sardaigne.

Østberg sanctionné pour son "langage abusif" en Sardaigne

Rarement un pilote en Championnat du monde des Rallyes n'avait laissé transparaître une colère comparable ces dernières années. En chasse pour la victoire en WRC2 et la cinquième place du classement général, Mads Østberg a été victime d'une crevaison dans l'ES18 alors qu'il était revenu à 2"7 de Jari Huttunen.

Excédé par cette nouvelle déconvenue des gommes Pirelli, le Norvégien a alors laissé exploser sa rage sur le volant de la Citroën C3 Rally2 en direct sur les images du diffuseur officiel. Après s'être emporté dans sa langue natale pendant plusieurs secondes, il a ensuite profité du micro tendu par la journaliste de WRC+ au point stop pour définitivement régler ses comptes avec le manufacturier italien, en anglais cette fois.

"Je suis tellement énervé putain ! Toutes les choses arrivent tout le temps", a pesté le Norvégien avant de surenchérir. "Ces putains de pneus de merde, je n'ai absolument rien touché, tout de suite j'ai crevé. Putain de merde, je suis tellement fatigué. Ces putains de pneus..."

Lire aussi:

Malgré des excuses présentées rapidement, le collège des commissaires de l'épreuve a considéré qu'il avait enfreint l'article 12.2.1.f du Code Sportif International de la FIA 2021. Un article concernant "toutes paroles, actes ou écrits ayant causé un préjudice moral ou perte pour la FIA, ses organes, ses membres ou ses dirigeants, et plus généralement sur l'intérêt du sport automobile et sur les valeurs défendues par la FIA".  Toujours selon les commissaires, le Norvégien n'a pas respecté l'article 34.1.1 qui impose aux équipages de "toujours se comporter de manière sportive".

Suite à ces deux infractions, Østberg a écopé d'une amende de 1000 euros et principalement d'un retrait de 25 points au Championnat avec sursis en cas de récidive cette année.

"Au cours de l’interview au point stop de l’ES18, le pilote Mads Ostberg a prononcé à plusieurs reprises des jurons en un très court laps de temps. Même si les commissaires sportifs comprennent que dans le feu de l’action, surtout après avoir subi des problèmes lors d’une spéciale, il peut être difficile de contrôler ses émotions, les pilotes doivent toujours avoir un niveau correct de contrôle de leurs paroles lors d’une interview télévisée en direct,"  a précisé le rapport des commissaires. 

"L’utilisation de gros mots est considérée comme un comportement antisportif. Elle porte atteinte à l’image du sport automobile en général et contrevient aux valeurs défendues par la FIA. Tous les pilotes d’un Championnat du monde FIA ​​doivent être conscients qu’ils donnent l’exemple."

L'instance fédérale est décidément très sollicitée en ce début de saison. Cette nouvelle infraction s'ajoute à une longue liste débutée au Monte-Carlo où plusieurs membres d'équipages ont été sanctionnés pour des tenues non conformes en pleines spéciales. Sébastien Ogier s'est fait épingler en Croatie dans "l'affaire du policier". Au Portugal, Ole Christian Veiby et deux copilotes ont quant à eux été suspendus pour non respect du protocole COVID.

partages
commentaires
Championnat - Les feux sont au vert pour Ogier et Toyota
Article précédent

Championnat - Les feux sont au vert pour Ogier et Toyota

Article suivant

Le prochain rallye de Solberg en i20 WRC déjà programmé

Le prochain rallye de Solberg en i20 WRC déjà programmé
Charger les commentaires