Ott Tänak dans les clous à l'Arctic Rally

Ott Tänak (Hyundai) a remporté une victoire indiscutable en Finlande ce week-end. Contraint à l'abandon au Monte-Carlo en janvier dernier, le Champion du monde a parfaitement réagi pour se replacer au classement mondial.

Cinq semaines après leur abandon fâcheux dans les Alpes françaises, Ott Tänak et son copilote Martin Järveoja ont montré un tout autre visage pour s'imposer sur l'Arctic Rally Finland. Leader de bout en bout ce week-end, l'équipage estonien n'a finalement jamais été inquiété pour décrocher sa 14e victoire en WRC. Passée à côté de son sujet à Monaco, l'équipe Hyundai Motorsport a maté sa rivale Toyota Gazoo Racing dans son jardin en plaçant ses trois i20 Coupe WRC dans le top 4.

Donné favori avant le départ, Kalle Rovanperä a été le seul pilote en mesure de troubler les Hyundai. Sans une erreur dès les premiers kilomètres, le Finlandais aurait même surement pu inquiéter plus sérieusement Tänak. Son bilan reste excellent avec son meilleur résultat en Championnat du monde, la victoire dans la Power Stage et la tête du classement mondial, le tout à seulement 20 ans ! À 2"3 de la Yaris WRC, Thierry Neuville a confirmé son excellent début de saison avec un second podium consécutif.

Lire aussi:

Mission accomplie pour Oliver Solberg ! Le Suédois a impressionné pour sa première apparition en catégorie reine. Au volant de la i20 Coupe WRC du team 2C Compétition, il a signé plusieurs temps remarquables (dont un troisième dans l'ES3) pour décrocher la septième place finale. À 19 ans seulement, sa performance et son style ont marqué les esprits malgré une dernière figure incontrôlée en vue de la ligne d'arrivée.

Oliver Solberg, Sebastian Marshall, Hyundai 2C Competition Hyundai I20 Coupé WRC

Après un Monte-Carlo catastrophique, Teemu Suninen n'a pas commis d'erreur cette fois. Et c'est surement là le seul enseignement d'un week-end où il était pourtant attendu. Son coéquipier Gus Greensmith n'a pas brillé non plus. Incapable de suivre le rythme, le Britannique a eu cependant la satisfaction de rentrer dans le top 10 pour la seconde fois de l'année, une maigre consolation pour M-Sport.

Le nombre 13 n'a pas porté chance à Sébastien Ogier en Finlande. Lui qui fêtait ce dimanche l'anniversaire de sa toute première apparition en Championnat du monde (en 2008 au Mexique), n'a pas pu rivaliser. Ralenti par sa position d'ouvreur le premier jour, le septuple Champion du monde est parti à la faute en fin de deuxième étape. Dans la Power Stage devenue finalement son seul objectif, un dernier coup de reins lui a quand même permis de ramener un point de ce "week-end à oublier". Côté français, Pierre-Louis Loubet a également souffert en Laponie, son tête-à-queue dans le tout dernier virage étant un parfait résumé de ces mésaventures.

En WRC2, le duel attendu entre les anciens pilotes officiels a tourné court. Intouchable au Monte-Carlo, Andreas Mikkelsen est tombé sur un roc en Finlande. À domicile, Esapekka Lappi n'a laissé aucun espoir à son rival en empilant huit meilleurs temps sur dix possibles. Avant de prétendre à un retour dans la catégorie reine, le Finlandais a déjà exprimé sa volonté de revenir au plus vite se frotter aux meilleurs pilotes de la classe RC2.

Scratchs de la dernière étape

ES9 : United Kingdom E.Evans

ES10 : Finland K.Rovanperä

Power Stage

1.  K. Rovanperä (5 pts)
2.
 C. Breen (4 pts)
3.
 T. Neuville (3 pts)
4.
 O. Tänak (2 pts)
5.
 S. Ogier (1 pt)

Finland Arctic Rally Finland - Classement Final

Le classement complet sera disponible ici.

partages
commentaires

Voir aussi :

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque
Article précédent

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque

Article suivant

Championnats - Rovanperä jeune premier, Hyundai réagit

Championnats - Rovanperä jeune premier, Hyundai réagit
Charger les commentaires
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020
Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre Prime

Les enseignements que Toyota doit retenir dans la lutte pour le titre

Un étrange dilemme attend peut-être Tommi Mäkinen en cette fin de saison WRC, avec le pilote leader de l’équipe Toyota qui espère revenir sur son numéro deux, le tout dans un contexte compliqué par la pression de Hyundai au championnat des constructeurs.

WRC
7 oct. 2020