Performance et continuité, les priorités pour Loris Baz

partages
commentaires
Performance et continuité, les priorités pour Loris Baz
Par :
3 avr. 2019 à 13:40

Le Français retrouve sa "marque de cœur" en se joignant à Yamaha et Ten Kate. Il se lie aussi à un programme qui pourrait lui apporter ce qui lui a manqué ces dernières années.

D'ici quelques semaines, une équipe nouvellement baptisée Ten Kate Racing Yamaha viendra se joindre au peloton du World Superbike. Une arrivée tardive mais d'autant plus attendue, sans compter que le premier engagement de cette cinquième R1 du plateau marquera non seulement le retour de Ten Kate, mais aussi celui de Loris Baz.

Lire aussi :

Pour le Français, l'annonce faite hier vient mettre un terme à de longs mois d'attente, pas toujours simples à gérer. C'est aussi un nouveau départ, alors que les récentes saisons ont été avares en satisfactions, avec des performances loin du niveau qui était le sien jusqu'en 2014. À son passage en MotoGP, au guidon de machines qui n'étaient pas destinées à jouer les premiers rôles, a fait suite en effet un programme en World Superbike moins qualitatif que ce qu'il aurait pu espérer. Baz, qui avait quitté le WorldSBK dans le top 5 du championnat, a signé son retour avec une 11e place au général qui a même pu paraître arrachée de haute lutte, tant il a dû donner de sa personne pour signer ses meilleurs résultats, une sixième place obtenue au Portugal puis en fin de saison, au Qatar.

Son union avec le constructeur allemand au travers du team Althea a finalement tourné court, n'allant pas au-delà de la saison 2018, et la conclusion en a été évidente pour le pilote : performance et stabilité devront désormais être les maîtres-mots. "C'est pour ça que je voulais attendre et débuter quelque chose avec une bonne moto, afin d'être dans la continuité et que l'on reste ensemble un peu plus longtemps que ces dernières années, où j'ai changé de moto chaque année. L'objectif est donc de grandir ensemble, déjà cette saison et, j'espère, l'an prochain aussi", annonce le Haut-Savoyard dans un entretien à Motorsport.com, alors que débute à présent sa nouvelle union avec Ten Kate et Yamaha.

"À la fin de l'année dernière, il y a eu des mésententes entre l'équipe et la marque, car je pense qu'ils n'entretenaient déjà pas de très bonnes relations quand je suis arrivé. Mais les choses sont ce qu'elles sont : ils ne gagnent pas de course et ne font pas de podium cette année non plus", observe-t-il. "L'an dernier, nous avons rencontré beaucoup de difficultés. J'étais arrivé dans ce projet en pensant réellement que ça allait progresser, mais rien n'a changé de toute l'année. C'est pourquoi je voulais être sûr d'où je mettais les pieds cette année quand j'ai signé, et ma priorité quand j'ai parlé avec mon manager c'était vraiment la performance."

Les retrouvailles avec Yamaha

Aux mains de Marco Melandri ou d'Alex Lowes, la Yamaha YZF-R1 a d'ores et déjà obtenu trois podiums sur les quatre premières courses de la saison, des résultats qui s'inscrivent dans la continuité de la montée en puissance opérée depuis un peu plus de deux ans. Après un retour sur le podium obtenu grâce à Sylvain Guintoli lors du dernier week-end de course en 2016, cinq trophées ont été récoltés en 2017, puis 13 l'an dernier et, parmi eux, de premières victoires pour la paire Lowes et Van der Mark. Voilà qui ne pouvait que rassurer Baz. "Je voulais être sûr de la performance du package, et je pense que nous en avons un solide. Ces gars montrent que leur moto est très bonne et qu'elle progresse chaque année. C'est donc à nous de jouer maintenant", prévient-il, sûr de ses propres objectifs : "La moto est sur le podium chaque semaine, alors je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire de podium."

Lire aussi :

De la contre-performance de 2018 naît finalement ce qui pourrait être une belle histoire pour les années à venir, car en rejoignant l'une des équipes historiques du championnat, Loris Baz retrouve aussi un constructeur qui a beaucoup compté à ses débuts. "Je suis très content d'être avec Ten Kate et très content d'être de retour avec Yamaha, car j'ai commencé avec eux. Jean-Claude Olivier, qui était l'ancien patron de Yamaha, m'a donné une grande opportunité quand j'avais 15 ans", rappelle-t-il.

"C'est ma marque de cœur : j'ai toujours couru avec eux en 2008, 2009, 2010, 2011, et ensuite en 2015 en MotoGP. Donc, oui, je suis content d'être de retour avec eux et je tiens simplement à remercier tous les gens qui ont rendu cela possible : Gerrit [Ten Kate], Ronald [Ten Kate], Kervin [Bos], les gens de Yamaha, Éric de Seynes et Andrea Dosoli, et mon manager. Gregorio [Lavilla], aussi, qui a poussé pour ce projet. Beaucoup de personnes."

Propos recueillis par Mark Bremer
Avec Willy Zinck

Article suivant
Baz chez Ten Kate : "J'ai pris le risque d'attendre"

Article précédent

Baz chez Ten Kate : "J'ai pris le risque d'attendre"

Article suivant

Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir

Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Loris Baz
Équipes Ten Kate
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu