Second podium de l’année pour Jordi Torres
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team Red Devils

Pour sa première saison en mondial Superbike au sortir d’une saison accomplie en Grand Prix dans la catégorie Moto2, Jordi Torres a de quoi être fier. Généreux et à la passion communicative, l’Espagnol aux rouflaquettes apprend vite, si rapidement d’ailleurs que les carences de son équipier Leon Haslam s’exacerbent.

Depuis la rentrée de la discipline à Lagune Seca, c’est même lui qui ramène les meilleurs résultats aux hommes du team permanent représentant les intérêts de la RSV4 RF. Et l’échéance de Sepang ce week-end a confirmé une tendance qui pourrait bien lui assurer son avenir pour 2016.

Inscrit sur la première ligne de la grille de départ après des qualifications terminées avec le troisième chrono, Jordi Torres a d’abord connu une première manche en dents de scie. Véloce en entame des hostilités et se dégageant en tête d’un trio Aprilia dont la vedette restait Max Biaggi, il a dû rendre les armes dans une dernière partie de course accomplie avec des pneus à l’agonie qui l’ont porté jusqu’à un dixième rang décevant.

C’est la fatalité de cette saison : il faut que je fasse une mauvaise première manche pour avoir un grand résultat au terme de la seconde!

Jordi Torres

Une leçon qui a été vite assimilée par le pilote qui a montré un autre visage lors de la seconde mi-temps. Sur un bon rythme, il a accompli une solide prestation qui lui a permis de monter sur son second podium de l’année grâce à une troisième place qui permet à Aprilia de quitter la scène malaisienne la tête haute : "Avant toute chose, j’aimerais chaleureusement remercier mon équipe. Entre la première et la seconde manche, les gars ont accompli un travail incroyable en modifiant profondément la moto."

"Ils ont travaillé sur les réglages, l’électronique et notamment sur le frein moteur. Cela m’a permis de piloter de manière plus fluide. J’aurais peut-être voulu être plus agressif en suivant mon propre instinct, mais ça m’a permis de préserver mes pneus et de prendre ce podium qui me comble."

"C’est la fatalité de cette saison : il faut que je fasse une mauvaise première manche pour avoir un grand résultat au terme de la seconde! Cette course a été très importante car j’y ai beaucoup appris et c’est mon objectif cette année. Je suis maintenant impatient d’aller à Jerez pour m’y donner à 100%."

Jordi Torres apprend vite et bien et il sera sans doute très désireux de concrétiser ses progrès constants devant son public le 20 septembre prochain. Il émerge au cinquième rang du championnat avec 186 points derrière son équipier Leon Haslam qui en compte 259 et devant Sylvain Guintoli qui en revendique 162.  

Lire aussi: Déjà Noël pour Torres mais un triste anniversaire pour Haslam

 

partages
commentaires
La nuit a porté conseil à Ducati et à Chaz Davies

Article précédent

La nuit a porté conseil à Ducati et à Chaz Davies

Article suivant

Jonathan Rea devra encore patienter

Jonathan Rea devra encore patienter
Charger les commentaires