Formule 1
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
65 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
79 jours
MotoGP
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
71 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
78 jours
WRC
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
99 jours
WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
30 jours
Formule E
27 févr.
-
29 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
73 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
127 jours

Chronique Yvan Muller - Du Mans à Vila Real

partages
commentaires
Chronique Yvan Muller - Du Mans à Vila Real
Par :
29 juin 2016 à 09:33

Yvan Muller livre aux lecteurs de Motorsport.com l'analyse de son week-end sur le circuit de Vila Real, au Portugal, où il s'est classé 9e et 2e. Un meeting qui clôturait la saison européenne du WTCC, avant la prochaine manche début août.

#85 DC Racing Ligier JPS3 - Nissan : Thomas Laurent, Alexandre Cougnaud
Podium LMP3: les vainqueurs Thomas Laurent, Alexandre Cougnaud, DC Racing, deuxième place pour Martin Brundle, Christian England, United Autosports, troisième place pour John Falb, Graff with Jackie Chan, actor
#85 DC Racing Ligier JPS3 - Nissan: Thomas Laurent, Alexandre Cougnaud
#18 M Racing - YMR Ligier JPS3 - Nissan: Yann Ehrlacher, Romano Ricci
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Podium: le vainqueur Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC; le deuxième Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC; le troisième Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Podium: Race winner Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC; second place Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC; third place Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC; Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC; Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Antoine Jung, Yvan Muller Racing
#18 M Racing - YMR Ligier JPS3 - Nissan: Yann Ehrlacher, Romano Ricci

Avant de m'envoler pour Vila Real, j'ai eu la chance de vivre la joie d'une victoire pour le Yvan Muller Racing sur le circuit du Mans, lors de la course d'ouverture des 24 Heures, la "Road to Le Mans", avec la victoire de l'une des deux Ligier JS P3 de l'équipe. On se savait performants, mais nous avions manqué de réussite lors des deux premières manches de l'European Le Mans Series.

On était tout proche de faire un doublé, car lorsque l'on s'arrête pour le changement de pilote on est premier et deuxième. Malheureusement, les circonstances de course ont fait que nous avons terminé quatrième.

C'est le premier succès au niveau international. On a déjà gagné des titres au niveau hexagonal, mais là c'est une étape en plus. Les 24 Heures du Mans, c'est quelque chose qui m'inspire évidemment. C'est un peu prématuré, je travaille sur des projets, mais chaque chose en son temps. Chaque année je me dis que je ne veux pas grandir trop vite, et je pense qu'en quatre ans on a déjà fait un bon chemin malgré le fait de rester le pied sur le frein. Mais on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, certaines opportunités se présentent parfois, on verra.

On peut dire que, de la saison, c'est le deuxième circuit le plus "challenging" de l’année. Il faut du gros cœur, ça va vite et c'est dangereux.

Yvan Muller.

Changement de décor quelques jours plus tard, puisque je me suis envolé pour Vila Real pour la dernière course européenne de la saison. On peut dire que, de la saison, c'est le deuxième circuit le plus "challenging" de l’année. Il faut du gros cœur, ça va vite et c'est dangereux.

Après les courses du Moscow Raceway, la donne avait changé pour ce week-end au niveau des lests. Les Lada étaient à 70 kg, les Honda à 60 kg. Les Lada ont été bien calmées, mais force est de constater que les Honda se sont bien comportées avec leur surpoids. Vila Real est un circuit qui convient pas mal à la Civic, plus qu'à la Citroën C-Elysée.

Après des essais libres assez satisfaisants, les qualifications se passent plutôt pas mal également. Je rate la pole de peu malheureusement ; à l'amorce du troisième secteur, je tape un vibreur un peu trop fort avec la roue avant gauche, cela me casse la jante. À partir de là, j'ai une grosse vibration, et cela me coûte la pole.

Sur un circuit comme celui-ci, on pourrait donner la coupe après la qualification. Les courses ne présentent aucun intérêt. Autant les qualifications étaient intéressantes à regarder et à vivre de l'intérieur, autant les courses étaient ennuyeuses. C'est comme ça.

Je fais très attention dans la course d'ouverture car la course principale est à venir, avec un départ en première ligne. Je prends un bon départ, meilleur que les Honda de Huff et Michelisz, mais la piste est étroite et Huff me tasse un peu sur la droite : je ne prends pas de risque et je lève le pied, sinon cela peut partir en accident, et il n'y avait pas grand-chose à gagner. Je reste donc neuvième, et je finis la course à ce rang.

La course principale était quasiment terminée dès le premier virage, ensuite c'était la procession. On n'a pas le temps de s'ennuyer dans la voiture car il fait 70°C à l'intérieur de l'habitacle, il faut demeurer vigilant et concentré. Mais en même temps, il n'y a pas grand-chose à faire, on ne peut ni doubler, ni se faire doubler. Il fallait continuer à rouler vite et à mettre la pression en attendant une erreur de l'autre, mais il ne fallait pas en faire soi-même. Deuxième sur la grille, je termine deuxième de la course.

Les freins auraient pu être une préoccupation avec le lest, et la chaleur, mais ce ne fut finalement pas le cas. Les freinages sont nombreux à Vila Real, mais ils sont plutôt progressifs. On chauffait en revanche un peu en température d'eau et c'est pour ça que l'on a vu souvent des voitures se décaler pour prendre de l'air.

Le podium avec Tiago [Monteiro] était un bon moment. Il y avait une bonne ambiance, tous les supporters chantaient l'hymne national, c'était plutôt sympathique. Et le public était venu nombreux, c'est toujours le cas sur des circuits en ville, mais là il s'agissait d'un événement important pour les gens de la région, et Porto n'est pas loin.

Supertourisme et ELMS en juillet

La saison des courses européennes est désormais terminée, et la saison ne reprendra que début août en Argentine. D'ici-là, je ne vais pas vraiment m'ennuyer. Là, au moment où je vous parle, je suis à Magny-Cours pour préparer les courses de Championnat de France de Supertourisme avec mon équipe, dans une semaine sur ce même circuit. Ensuite, je prendrai la direction du Red Bull Ring pour la troisième manche de l'ELMS avec la Ligier JS P3. J'ai ensuite des essais à Barcelone, quelques séances de simulateur au programme, et je devrais réussir à rentrer quelques jours chez moi avant de repartir pour l’Argentine.

Et en revenant d'Amérique du Sud, il sera temps de prendre quelques jours de vacances…

À bientôt.

Yvan Muller

Article suivant
Le titre des équipes privées déjà en poche pour le Sébastien Loeb Racing

Article précédent

Le titre des équipes privées déjà en poche pour le Sébastien Loeb Racing

Article suivant

Le promoteur du WTCC se félicite d'avoir relancé la carrière de Lopez

Le promoteur du WTCC se félicite d'avoir relancé la carrière de Lopez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Vila Real
Lieu Circuito Internacional de Vila Real
Pilotes Yvan Muller
Auteur Yvan Muller