Course 2 - Honda réalise le triplé

Après avoir longtemps été derrière les Citroën en course 1, les Honda ont pu confirmer leur domination sur le circuit de Marrakech en seconde manche.

Course 2 - Honda réalise le triplé
Charger le lecteur audio

Une pluie fine tombe sur Marrakech avant la course et incite les écuries à utiliser les pneus pluies. Après quelques hésitations, la direction de course décide de conserver le départ arrêté et de ne pas faire intervenir la voiture de sécurité, comme c'est le cas dans certaines courses sous la pluie.

Pendant le tour de formation, Rob Huff indique à sa radio être inquiet de l'état de la piste dans le virage 6, trempé et particulièrement glissant.

Un début de course animé

Au moment du départ, nombreuses sont les voitures qui patinent et mettent du temps à sortir hors de leur emplacement sur la grille. Parti en tête, Huff conserve son bien, tout comme Norbert Michelisz et sa deuxième place.

En revanche, leur coéquipier Tiago Monteiro, parti troisième, est sous la menace de José Maria Lopez et se fait dépasser par ce dernier qui emprunte le trou de souris situé entre lui et le mur.

Derrière Monteiro, Muller a entre-temps gagné une position. Huff, quant à lui, tente de creuser l'écart. Un peu plus loin dans le peloton, James Thompson attaque Tom Chilton dans la chicane, passe, et se lance a la poursuite de Tom Coronel.

Le Néerlandais, vainqueur de la première manche, semble être en perdition dans ces conditions difficiles, il est plusieurs fois menacé par Thompson.

Au troisième tour, après une énième tentative de dépassement, le Britannique prend une mauvaise trajectoire et perd un temps précieux. Thompson passe sous la menace de son compatriote Chilton, qu'il venait de doubler quelques tours plus tôt.

L'erreur de Lopez

Quelques instants plus tard, Lopez sors large de l'épingle qui sert d'antépénultième virage. Monteiro s'engouffre dans la brèche, récupère sa troisième place, et part à la chasse de Michelisz qui tente de rattraper son coéquipier Huff. L'écart entre les deux hommes est seulement de 527 millièmes au sixième tour.

Au moment ou Thompson revient sur Coronel, Grégoire Demoustier s'immobilise dans l'échappatoire de la chicane. Le Franco-belge est contraint à l'abandon, boite de vitesses bloquée sur le second rapport. Un drapeau jaune est agité dans le deuxième secteur.

Peu après, le premier virage est le théâtre de plusieurs affrontements musclés. Gabriele Tarquini s'empare de la cinquième place face à son coéquipier Hugo Valente en le heurtant légèrement au passage. Ensuite, Chilton échoue dans sa tentative de dépassement de James Thompson au même endroit.

Au huitième tour, Huff et Michelisz sont rejoints par Monteiro. En fond de peloton, Fredrik Ekblom, en perdition avec sa Volvo, est à la bagarre avec la Honda privée du jeune hongrois Ferenc Fizca. Un peu plus tard, Norbert Michelisz sort trop large à l'épingle, conserve sa position, mais perd du temps et bouchonne son coéquipier.

Lopez, en profite également pour recoller aux Honda. Au dixième tour, Tom Coronel craque sous la pression de Thompson. Le Néerlandais part en glissade, laisse passer Thompson et Chilton, perd deux positions et est éjecté hors des points.

A la mi-course, Norbert Michelisz, toujours deuxième avec 9 dixièmes de retard sur Huff, obtient le meilleur tour en course avec un temps de 1'38''118.

Coincé en quatrième position derrière les Honda et situé loin devant son coéquipier, Lopez se rapproche de Monteiro et reprend 4 précieux dixièmes de seconde au Portugais au quatorzième tour.

Un tour plus tard, Catsburg s'installe dans les échappements de Tom Coronel et tente de lui prendre sa onzième place. Catsburg finit par dépasser son compatriote à l'intérieur de l'épingle juste avant le 17e tour.

Les Honda commencent à rencontrer du trafic dans le tour suivant. Fait rare en WTCC, les leaders se mettent à doubler un-à-un Fredrik Ekblom, en retard avec sa Volvo. Entre-temps, la pluie cesse, et la piste s'assèche légèrement.

Triplé historique pour Honda

Au passage du drapeau à damier, les Honda arrivent groupées, suivies de très près par la Citroën de Lopez. Avec la vingt-neuvième victoire de Rob Huff en mondial et le podium pour Michelisz et Monteiro, Honda réalise un triplé, dans un ordre identique à celui des qualifications. Viennent ensuite les Citroën de Lopez et Muller.

Au classement, Monteiro, qui termine devant Lopez, se rapproche de ce dernier mais possède encore 14 points de retard. Du coté des indépendants, Mehdi Bennani remporte le WTCC Trophy pour sa course à domicile et le jeune Ferenc Fizca termine à une surprenante 14e place sur sa Honda privée de chez Zengo, l'ancienne écurie de Norbert Michelisz.

La prochaine épreuve du WTCC est la Race of Germany et sera disputée conjointement avec les voitures de la Coupe d'Europe des voitures de Tourisme (ETCC), en ouverture des 24 Heures du Nürburgring sur le grand circuit combinant le tracé Grand Prix et la célèbre boucle nord ("Nordschleife"), longue de plus de vingt kilomètres.

partages
commentaires
Course 1 - Coronel résiste à Lopez
Article précédent

Course 1 - Coronel résiste à Lopez

Article suivant

Championnat - Lopez garde la main

Championnat - Lopez garde la main
Charger les commentaires