Sébastien Loeb veut terminer son expérience du WTCC sur une bonne note

partages
commentaires
Sébastien Loeb veut terminer son expérience du WTCC sur une bonne note
Par : Emmanuel Rolland
23 nov. 2015 à 14:40

Mis sur la touche par Citroën pour la saison 2016 de WTCC, Sébastien Loeb entend bien conclure son expérience dans la série de la meilleure des façons ce week-end au Qatar, et conserver sa 2e place au classement devant son équipier Yvan Muller.

Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team

L’annonce du départ "contraint et forcé" de Sébastien Loeb de chez Citroën à l’issue de cette saison, alors que le constructeur français a également annoncé son départ du WTCC fin 2016, a constitué une véritable surprise. 

Artisan de la venue de la marque aux Chevrons en mondial de tourisme, Loeb s’était donné deux ans pour apprendre et une saison pour gagner, envisageant même la poursuite de son implication en mondial de supertourisme via son écurie, le Sébastien Loeb Racing. Mais la décision de Citroën de se séparer de lui, après une quinzaine d’années de collaboration ponctuée des succès que l’on connaît, vient changer les plans du nonuple champion du monde des rallyes.

Ce serait une belle façon de conclure ces quinze saisons passées avec Citroën.

Sébastien Loeb.

Aujourd’hui deuxième du championnat derrière son équipier José Maria Lopez, déjà sacré depuis la Thaïlande, le pilote alsacien entend bien se battre jusqu’au bout pour décrocher le titre honorifique de vice-champion, lui qui compte cinq petits points d’avance sur son autre équipier, Yvan Muller, avant la finale du Qatar.

"Je ne me suis pas souvent battu pour être vice-Champion du Monde, mais y parvenir serait la concrétisation du travail effectué ces deux dernières saisons", commente Sébastien Loeb. "En 2014, j’ai terminé troisième du championnat après avoir remporté deux courses. Cette année, j’ai décroché ma première pole position, j’ai gagné quatre fois et je suis maintenant deuxième du classement général. Je défendrai donc ma place, qui constituerait aussi une belle récompense pour mon équipe d’ingénieurs et de mécaniciens. Ce serait une belle façon de conclure ces quinze saisons passées avec Citroën". 

Pour Yvan Muller, retenu en revanche par Citroën en 2016 aux côtés de José Maria Lopez, l’enjeu est moins important, mais le quadruple champion du monde de la discipline voudra prendre sa revanche après un week-end catastrophique en Thaïlande, où il a été éliminé au départ des deux manches, un score vierge qui a permis à Loeb de le dépasser au classement.

"Dès lors qu’on ne peut plus gagner, terminer deuxième ou troisième n’a qu’une importance relative", reconnaît le pilote alsacien. "Mais je veux vraiment finir la saison sur une bonne note, en essayant de gagner une des deux courses. J’ai été frustré par le week-end de Buriram, où je n’ai pas bouclé un seul tour en course après avoir été pris dans des accrochages. Terminer la saison positivement constituerait donc la meilleure façon de démarrer ma préparation pour 2016 !"

Prochain article WTCC
Hugo Valente en mode sécurité au Qatar

Article précédent

Hugo Valente en mode sécurité au Qatar

Article suivant

Les Lada plus lourdes pour la finale au Qatar

Les Lada plus lourdes pour la finale au Qatar

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Losail
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Preview