WTCC - Lada mise gros sur la Vesta

Présentée la semaine dernière au Salon de l’Automobile de Moscou, la nouvelle Lada Vesta WTCC, qui remplacera la vieillissante Granta l’an prochain en championnat du monde de supertourisme, porte les espoirs de la firme russe, qui vise haut pour...

Présentée la semaine dernière au Salon de l’Automobile de Moscou, la nouvelle Lada Vesta WTCC, qui remplacera la vieillissante Granta l’an prochain en championnat du monde de supertourisme, porte les espoirs de la firme russe, qui vise haut pour l’année prochaine.

Le lancement de la Vesta constitue la dernière étape de la phase de transition amorcée par Lada à l’hiver dernier. Après s’être adjugé les services de la société Oreca pour le développement de la Granta et son passage à la réglementation TC1, puis offert les services d’un pilote de calibre en la personne du champion du monde 2012, le Britannique Rob Huff, pour 2014, la firme russe disposera l’an prochain d’une véritable bête de compétition, apte à aller inquiéter les Honda Civic, Chevrolet Cruze, voire les Citroën C-Elysée.

Viktor Shapovalov, le maître d’œuvre du programme WTCC chez Lada, n’a pas caché son enthousiasme lors de la présentation de la Vesta WTCC à Moscou. « Nous nous attendons à un grand pas en avant, a confié ce dernier au magazine Autosport. Toute l’expérience accumulée lors de ces dernières saisons sera exploitée, et nous prévoyons une vaste coopération avec d’autres entreprises afin d’augmenter encore le potentiel de la voiture. Le modèle Granta est trop court et étroit pour la réglementation TC1, poursuit Shapovalov. La Vesta est bien différente, et nous permettra de disposer d’une solide base de travail ».

La Lada Vesta, dont le modèle de route ne sera produit qu’à partir de septembre 2015, marque une nouvelle étape pour l’équipe russe en WTCC, mais également pour la firme de Togliatti en général, qui vise à repositionner son image avec ce nouveau modèle de segment B, et qui entend utiliser la compétition comme vecteur médiatique, comme Steve Mattin, le chef designer qui a supervisé la conception de la Vesta, l’a également expliqué à Autosport.

« Le modèle de série de la Vesta, et sa version compétition induisent un nouveau langage stylistique qui doit repositionner notre firme, a indiqué Mattin. Habituellement, dans l’organisation des grands constructeurs, le travail réalisé sur un nouveau modèle ne tient pas compte des exigences de sa variante destinée à la compétition, ceci étant habituellement assuré par des sous-traitants. Chez Lada, les deux départements sont cote à cote et nous pouvons travailler main dans la main. Dès le début, nous avons pris en considération les contraintes liées au WTCC ».

De son côté, James Thompson, pilote de l’équipe actuelle aux côtés de Rob Huff et du jeune Russe Mikhail Kozlovskiy, voit grand avec la nouvelle Vesta. « Notre premier objectif était de décrocher une place sur le podium, indique-t-il, et nous y sommes arrivés (début août en Argentine NDLR). L’objectif suivant sera la première victoire, et lorsque nous bataillerons de façon régulière pour la première place, nous pourrons tenter d’atteindre le but ultime, le titre de champion du monde. Même si cela risque de prendre plus de temps… »

On notera également que, si Mikhail Kozlovskiy est annoncé sur le départ suite au changement de commanditaire principal, en l’occurrence Rosneft en remplacement d’un autre pétrolier russe, Lukoil (partenaire du jeune Russe depuis plusieurs saisons), il est toujours prévu d’aligner l’an prochain une troisième voiture pour un autre jeune pilote russe

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes James Thompson , Viktor Shapovalov , Mikhail Kozlovskiy
Type d'article Actualités