Résumé d'étape
Dakar Dakar

Autos, 8e étape - Loeb se perd, Sainz reprend du temps

Mattias Ekström a remporté la 8e étape du Dakar, surtout marquée par l'erreur de navigation de Sébastien Loeb, qui profite à Carlos Sainz au classement général.

Entre Al Duwadimi et Hail, les organisateurs avaient prévu une "légère baisse d'intensité" dans le parcours de ce Dakar 2024. Il faut dire que ce lundi, si la spéciale était longue de 458 km, elle était en fait entrecoupée par un transfert réduisant à 279 km la distance chronométrée. Au menu, du sable d'abord, des portions typées WRC, puis une partie caillouteuse et plus cassante. 

Vainqueur la veille, Sébastien Loeb a une nouvelle fois ouvert la route et sa journée a mal commencé, avec un arrêt d'une quarantaine de secondes, probablement en raison d'une crevaison, après seulement 39 km. Ce contretemps ne l'a toutefois pas empêché de faire parler le chrono puisqu'il a pointé en tête à tous les waypoints avant la neutralisation. 

Loeb fait demi-tour

Si l'affaire semblait donc bien embarquée pour le pilote Prodrive et son copilote Fabian Lurquin, la physionomie a complètement changé sur la deuxième partie du tracé. Le duo s'est en effet perdu et a dû faire un demi-tour pour valider un waypoint, en plus d'avoir crevé, ce qui a coûté des minutes précieuses et ensuite impossibles à combler. Sébastien Loeb estime avoir laissé filer près d'un quart d'heure sur son chrono final avec cette erreur.

La bonne affaire pour Carlos Sainz dans cette 8e étape.

La bonne affaire pour Carlos Sainz dans cette 8e étape.

Pour Carlos Sainz, cette mésaventure de son adversaire s'est transformée en aubaine. L'Espagnol avait perdu une dizaine de minutes dimanche, il a finalement pu en récupérer plus de la moitié (5'47 précisément). Toujours leader du classement général, le pilote Audi a désormais une marge de 24'47 sur son dauphin. Le duel va se poursuivre tandis que les poursuivants demeurent à plus d'une heure.

Pour Sébastien Loeb, ce scénario n'est toutefois peut-être pas le pire possible, puisqu'ouvrir la route mardi d'une 9e étape annoncée potentiellement difficile sur le plan de la navigation pourrait ne rien avoir d'une partie de plaisir. Ce redoutable privilège reviendra à Mattias Ekström, auteur du scratch aujourd'hui après ses déboires de dimanche qui l'ont éjecté de la lutte pour la victoire finale. 

Le Suédois devance sur cette spéciale son coéquipier chez Audi, Stéphane Peterhansel (+3'45). Guerlain Chicherit signe une remarquable troisième place à 4'10, Carlos Sainz terminant à 6'13 et Sébastien Loeb à 12 minutes. 

Nasser Al-Attiyah a, lui, vécu une nouvelle déconvenue sur une édition décidément à oublier pour le tenant du titre. Son Hunter s'est immobilisé après 62 km en raison d'un gros problème moteur nécessitant de ne pas aller plus loin et d'attendre l'assistance pour rentrer au bivouac. 

Classement général provisoire

  Pilote Auto Temps/Écart Pénalité
1 Spain C. Sainz Audi 33h19'58 0'10
2 France S. Loeb Prodrive +24'47 15'00
3 Brazil L. Moraes Toyota +1h05'13  
4 Belgium G. De Mévius Toyota +1h34'18 9'00
5 South Africa G. De Villiers Toyota +1h45'12  
6 France G. Chicherit Toyota +1h56'37 2'00
7 Czech Republic M. Prokop Ford +2h01'23  
8 France M. Serradori Century +2h03'15 15'00
9 South Africa G. Botterill Toyota +2'24"04 1'00
10 Lithuania B. Vanagas Toyota +2'34"24 5'51
Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Motos, 8e étape - Les frères Benavídes privent Van Beveren de la victoire
Article suivant Le face-à-face entre Loeb et Sainz devient "très stressant"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France