Di Resta - "Les nouvelles règles vont amener plus de piment"

En piste cette semaine sur la Mercedes AMG C63 lors des tests de DTM à Portimao, Paul Di Resta explique la hausse des performances qu'induiront les nouvelles règles en 2017.

À 30 ans, le pilote écossais s'apprête à aborder sa huitième saison en DTM, lui qui avait effectué ses débuts dans la discipline en 2007 avant de décrocher le titre en 2010.

Après une parenthèse en F1 chez Force India de 2011 à 2013, Di Resta a retrouvé la série de tourisme allemande en 2014, toujours avec Mercedes. L'an passé, le natif de Uphall a fait partie des prétendants au titre en début de saison, occupant même la tête du championnat momentanément, avant de conclure l'exercice au cinquième rang.

Cette année, Paul Di Resta fait partie des six pilotes qui représenteront Mercedes, alors qu'une nouvelle réglementation technique entrera en vigueur, rendant les voitures plus performantes avec une puissance moteur accrue, un package aérodynamique plus poussé, mais aussi le retour des pneus tendres, entre autres nouvelles mesures.

Pour Paul Di Resta, la nouvelle réglementation changera la donne en 2017. "Les nouvelles règles pour 2017 vont vraiment apporter plus de piment dans les courses", explique ce dernier. "Le critère principal était d'offrir un spectacle encore meilleur aux fans."

"Le changement le plus important est certainement les nouveaux pneus, et en particulier la manière dont ils se dégradent rapidement et comment ils se comportent en qualifications et en course. Vous devez vraiment gérer ces aspects au mieux pour décrocher de bons résultats. J'espère que mon expérience m'aidera, notamment mon expérience en Formule 1 avec les pneus Pirelli."

"La chose la plus importante, malgré tout, sera d'offrir un bon divertissement aux fans."

Derniers essais avant homologation

Di Resta est en piste cette semaine sur le circuit de Portimao pour une session de tests collectifs, où Mercedes fait également rouler le nouveau venu Edoardo Mortara et Gary Paffett. Il s'agira-là des derniers essais avant l'homologation définitive des voitures 2017, qui interviendra le 1er mars prochain, et la dernière occasion pour les trois constructeurs engagés de valider les nouveaux éléments sur leurs voitures.

"Pour le moment, nous ne testons pas encore la version finale de la voiture", poursuit Di Resta. "Mais, même à ce stade, je peux sentir des différences [avec la voiture 2016] au niveau aérodynamique."

"La différence la plus notable pour les fans sera sûrement l'aileron arrière. Lorsque le DRS est activé, la partie principale reste la même, mais il y a un flap étroit qui s'ouvre désormais. Vous pouvez le voir plus clairement lorsqu'un pilote attaque une voiture devant lui."

Les pneus, le facteur clé

"Personnellement, j'ai hâte de voir ces voitures aller plus vite. Nous disposons de plus de puissance, et les voitures seront plus rapides grâce aux pneus tendres. De plus, il n'y aura plus de couvertures chauffantes pour monter les pneus en température. Cela pourra rendre l'action plus spectaculaire durant les arrêts au stand, avec des voitures qui auront tendance à glisser avec les pneus froids, alors que les autres munies de pneus en température iront à l'attaque."

"Au final, ce sont de bonnes idées que les pilotes avaient encouragées dans le passé. J'espère maintenant que tout atteindra le but souhaité, et que cela augmentera le spectacle", conclut le Britannique.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Paul Di Resta
Type d'article Réactions
Tags c63, mercedes