La folle victoire de United Autosports dans l'avant-dernier tour !

partages
commentaires
La folle victoire de United Autosports dans l'avant-dernier tour !
Par : Basile Davoine
15 avr. 2017 à 18:21

Les 4 Heures de Silverstone ont offert une dernière demi-heure haletante : la victoire s'est jouée dans les toutes dernières boucles.

#32 United Autosports, Ligier JSP217 - Gibson: William Owen, Hugo de Sadeleer, Filipe Albuquerque
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#49 High Class Racing, Dallara P217 - Gibson: Dennis Andersen, Anders Fjordbach
#28 IDEC Sport Racing, Ligier JSP217 - Gibson: Patrice Lafargue, Paul Lafargue, David Zollinger
#21 Dragonspeed, Oreca 07 - Gibson: Henrik Hedman, Nicolas Lapierre, Ben Hanley
#34 Tockwith Motorsports, Ligier JSP217 - Gibson: Nigel Moore, Phil Hanson
#9 AT Racing, Ligier JS P3 - Nissan: Alexander Talkanitsa Sr., Alexander Talkanitsa Jr., Mikkel Jensen
#90 TF Sport, Aston Martin V8 Vantage: Salih Yoluc, Euan Hankey, Nicki Thiim
#18 M.Racing - YMR, Ligier JS P3 - Nissan: Alexandre Cougnaud, Antoine Jung, Romano Ricci

United Autosports a remporté la manche d'ouverture de l'European Le Mans Series, à Silverstone, après un final à suspense. Tout s'est joué dans les dernières minutes, quand Filipe Albuquerque a damé le pion à l'ORECA du G-Drive Racing, pilotée par Ryo Hirakawa.

Le début de course a été mené par DragonSpeed, qui avait décroché la pole position hier avant de conserver la tête de la course après le départ, pris par Ben Hanley. L'équipage a toutefois chuté dans la hiérarchie après le changement de pilote et le passage de témoin à Henrik Hedman, auteur de quelques erreurs. De retour au volant, Hanley a rattrapé une partie du retard accumulé, mais un arrêt au stand plus long pour réparer des dégâts a de nouveau remis en cause la course de la #32.

C'est un scénario inverse qui a permis à l'ORECA du G-Drive Racing de revenir vers les avant-postes, après un début de course compliqué. Léo Roussel a effectué un second relais solide, permettant notamment de prendre l'avantage sur la Ligier #25 d'Algarve Pro Racing. Dans le dernier tiers de course, Ryo Hirakawa a porté son avance à 25 secondes sur Albuquerque et United Autosports, mais cet écart a ensuite fondu comme neige au soleil.

Revenu à neuf secondes de la tête de course à dix minutes du drapeau à damier, le pilote portugais a tout donné, jusqu'à ce que la possibilité de doubler l'ORECA #22 se présente, dans l'avant-dernier tour ! G-Drive a réussi à conserver la deuxième place, non sans une grosse déception à digérer, comme les visages de l'équipage sur le podium l'ont logiquement laissé paraître.

Le podium est complété par la Dallara de High Class Racing, qui offre un beau résultat au constructeur italien. Partie 28e sur la grille, l'ORECA #40 de Graff a pris la quatrième place, au terme d'une course extrêmement solide, notamment de la part de Richard Bradley.

Du côté du LMP3, c'est la cerise sur le gâteau pour United Autosports, qui s'est également imposé grâce au duo formé par Sean Rayhall et John Falb. De quoi ravir également Onroak Automotive, constructeur des Ligier JS P217 et JS P3. 

Enfin, en GTE, TF Sport a converti sa pole position en victoire avec son Aston Martin confiée à Nicki Thiim et Euan Hankey.

Les résultats complets sont ici.

Article suivant
DragonSpeed s'offre la première pole de la saison

Article précédent

DragonSpeed s'offre la première pole de la saison

Article suivant

Vaxiviere chez Panis-Barthez Compétition pour Monza

Vaxiviere chez Panis-Barthez Compétition pour Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries ELMS
Événement Silverstone
Lieu Silverstone
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de course