Engel regrette ses mots envers Van Gisbergen à Bathurst

S'il avait tenu des propos acerbes sur son équipier Van Gisbergen après la sortie de route de ce dernier qui avait ôté tout espoir de victoire de la Mercedes n°22, Maro Engel est revenu sur ses déclarations données dans le feu de l'action.

Après 11 h 30 de duel acharné, la Ferrari 488 GT3 n°88 de l'équipage Toni Vilander, Jamie Whincup et Craig Lowndes, et la Mercedes-AMG GT3 du trio Maro Engel, Shane Van Gisbergen et Craig Bird évoluaient encore roues dans roues à 30 minutes de l'arrivée.

Un duel d'autant plus intense qu'il opposait alors les deux stars actuelles du championnat Supercars, le sextuple champion du Supertourisme australien Jamie Whincup, alors au volant de la Ferrari de tête, et Shane Van Gisbergen, champion Supercars en titre et équipier de Whincup chez Triple Eight Holden, qui évoluait à Bathurst au volant de la Mercedes.

Quelques minutes auparavant, Whincup s'était emparé du commandement et, en tentant de rester dans le sillage de son adversaire, Van Gisbergen avait tapé l'arrière d'un concurrent évoluant à plusieurs tours des leaders au volant d'une Porsche 911 GT3.

Cette dernière partait en tête-à-queue et percutait le muret, ce qui entraînait une sanction pour Van Gisbergen, mais ce dernier partait lui-même à la faute dans la foulée, heurtait le muret à son tour dans la section haute et rentrait à son stand au ralenti, l'avant de sa Mercedes-AMG GT3 endommagé.

 

Les images vidéo montraient un Maro Engel quittant son stand furieux après avoir assisté à la sortie de route de son équipier, et le pilote allemand, vainqueur de la Coupe du Monde de GT en 2015, ne mâchait pas ses mots lors d'une interview donnée quelques instants plus tard.

"Ce n'est pas du sport automobile pour moi", lâchait-il amer aux caméras de télévision. "Je dois faire attention à ce que je dis, mais ce que j'ai vu ce week-end, ce sont beaucoup d'erreurs de la part de Shane", ajoutait le pilote allemand, faisant également référence à la sortie de piste du Néo-Zélandais en qualifications. "C'est dur à avaler."

 

Une heure plus tard cependant, à froid, Maro Engel revenait sur ses propos, voulait tempérer ses dires et s'excuser auprès de 'SVG'.

"J'ai parlé à Shane", expliquait-il à Motorsport.com. "Il s'est excusé auprès de moi pour avoir mis un terme à notre course, et je me suis excusé auprès de lui pour mes propos à la télévision."

"Je n'aurais probablement pas dû donner une interview à ce moment-là, il faut le dire. Ce n'était pas le bon moment pour donner une interview."

"C'est un pilote incroyable, tout le monde le sait. Et probablement, avec ses propres standards ce week-end, il ne pouvait pas être content des erreurs qu'il a commises, que ce soit en qualifications lorsqu'il a terminé dans le bac à graviers, ou les derniers instants de la course."

"Mais c'est le sport automobile. C'est un super pilote, et c'est juste dommage, car on n'a pas l'habitude de voir cela de lui. Je suis sûr qu'il en est tout autant déçu. C'est évidemment une fin décevante. Je suis assez fier du combat qu'a mené tout le monde [dans l'équipe] face à l'adversité."

De son côté, Van Gisbergen se montrait bien évidemment déçu après son erreur, et ne voulait pas entrer dans la polémique.

"Je ne sais même pas ce que Maro [Engel] a dit, mais il s'en est excusé", déclarait-il à Motorsport.com. "Je n'ai pas de commentaires à faire sur ce qu'il a dit. Je me suis excusé auprès de lui, je m'excuse auprès de tout le monde dans l'équipe, également auprès de l'équipage de la Porsche avec laquelle je suis entré en contact. Il a ralenti et je n'ai pas pu l'éviter, c'était de ma faute."

"J'ai poussé au-delà des limites pour essayer de tirer le meilleur de ce que nous avions, mais ça n'a pas marché."

"Je déteste vraiment faire des erreurs, et laisser tomber l'équipe. Je prendrai cela en compte dans mon expérience, et essayer de m'améliorer à partir de ça, mais cela ne devrait pas arriver."

"Je n'avais pas connaissance de la pénalité à ce moment-là, après tout ce temps [la sanction est tombée bien longtemps après l'incident avec la Porsche], je pensais que c'était bon. J'essayais juste de rester dans le sillage de Jamie [Whincup]. J'ai attaqué trop fort, et j'ai tout mis par terre."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance , Supercars
Événement 12 Heures de Bathurst
Pilotes Maro Engel , Shane van Gisbergen
Type d'article Réactions