WEC - 6H de Shanghai : Buemi et Davidson sont "fantastics" !

partages
commentaires
WEC - 6H de Shanghai : Buemi et Davidson sont
2 nov. 2014 à 11:21

Et de quatre ! La Toyota TS040 pilotée par Sébastien Buemi et Anthony Davidson l'a emporté en Chine

Et de quatre ! La Toyota TS040 pilotée par Sébastien Buemi et Anthony Davidson l'a emporté en Chine. C'est la quatrième victoire de cet équipage, qui accentue ainsi son avance au Championnat du Monde des pilotes. Impeccables tout au long des six heures, le Suisse et l'Anglais ont démontré leur vélocité dans une course qui ne fut interrompue qu'une fois par la voiture de sécurité.

Alexandre Imperatori, le poleman en LMP2, connut en effet un problème d'alimentation dès le baisser du drapeau et se retrouvait au ralenti dans le paquet de furieux. Bruni, déjà en bagarre pour reprendre du temps aux Aston et aux Porsche, ne put éviter l'Oreca au ralenti et percutait très fort l'arrière du proto. Un peu sonnés, les deux pilotes devaient rejoindre les stands sans leurs voitures et deux animateurs du LMP2 et du GT Pro disparaissaient prématurément.

Devant, Romain Dumas avait pris le meilleur sur Buemi et Wurz, devant Hartley très en forme. Les Audi partaient, comme d'habitude désormais, prudemment. La voiture de sécurité à peine installée devant le paquet que Buémi et Wurz rentraient à la suite pour un complément de réservoir et un changement de pneus. "Nous évitons ainsi les problèmes de splash à la fin de la course, nous étions en effet un peu juste sur nos prévisions", confiait Stéphane Sarrazin. Repartis bons derniers, les deux pilotes des Toyota ne tardaient pas à recoller et à revenir derrière les meilleures LMP1.

A ce petit jeu, on s'aperçut vite que le Suisse était dans un grand jour puisque Wurz ne put suivre le rythme de Sébastien. Pourtant, il dût repasser par les stands. "Nous n'avons pas pu effectuer le complément total", confia-t-il après avoir cédé les manettes à Anthony Davidson. Il n'avait pas mis de temps quand même à revenir en tête de course, tant la 8 semblait un ton au-dessus de tout le monde. Il ne la lâcha plus.

Un instant en tête, et profitant d'un gros sous-virage de la voiture de Dumas, Hartley semblait en mesure de contester la suprématie Toyota mais une crevaison anéantit ses espoirs et ceux de son ami Mark Webber.

Derrière, les Audi étaient à la peine, même si Marcel Fässler, un instant, semblait tenir un rythme plus soutenu. "Nous sommes très pénalisés en puissance du fait de notre choix d'une petite hybridation. Il nous manque de l'énergie. Tout simplement." Benoît Tréluyer n'y allait pas par quatre chemins, les e-tron sont désormais dépassées et il faudra une nouvelle technologie en 2015 sous peine de vivre de rudes heures pour Ingolstadt.

Avec une troisième place pour Dumas-Jani-Lieb, Porsche monte une nouvelle fois sur le podium mais derrière les deux équipages Toyota.

En LMP2, nouvelle victoire de Canal-Rusinov-Pla et belle performance en GT de Patrick Pilet et Fred Makowiecki, les deux Français du team officiel Porsche, qui rapproche Stuttgart des titres en GT.

WEC - 6 Heures de Shanghai 2014
Equipe Cat. Pilotes Temps
01   Toyota Racing LMP1 Davidson-Buemi 188 tours
02   Toyota Racing LMP1 Wurz-Sarrazin-Nakajima +1:12.564
03   Porsche Team LMP1 Dumas-Jani-Lieb +1 tour
04   Audi Sport LMP1 Fässler-Lotterer-Tréluyer +1 tour
05   Audi Sport LMP1 Di Grassi-Duval-Kristensen +1 tour
06   Porsche Team LMP1 Bernhard-Webber-Hartley +2 tours
07   Rebellion Racing LMP1-L Porst-Heidfeld-Beche +8 tours
08   Rebellion Racing LMP1-L Kraihamer-Belicchi-Leimer +8 tours
09   G-Drive Racing LMP2 Rusinov-Pla-Canal +11 tours
10   Extreme Speed Motorsports LMP2 Sharp-Dalziel-Gonzalez +14 tours
Prochain article Endurance
WEC - Shanghai : La pole pour Porsche, à égalité parfaite avec Toyota !

Article précédent

WEC - Shanghai : La pole pour Porsche, à égalité parfaite avec Toyota !

Article suivant

WEC - Le résumé vidéo des 6 Heures de Shanghai

WEC - Le résumé vidéo des 6 Heures de Shanghai
Load comments