Formule 1
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
82 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
95 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
102 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
116 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
130 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
158 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
165 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
179 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
186 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
200 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
222 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
236 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
249 jours

Annulation du GP d'Australie : Horner demande l'indulgence

partages
commentaires
Annulation du GP d'Australie : Horner demande l'indulgence
Par :
22 mars 2020 à 11:30

Christian Horner a pris la défense des dirigeants de la Formule 1, critiqués pour la manière dont ils ont géré la situation à Melbourne le week-end dernier face à la pandémie de nouveau coronavirus.

Il y a une semaine, la Formule 1 a été rattrapée par le contexte international inédit que crée la pandémie de nouveau coronavirus. Alors que la discipline pensait pouvoir lancer sa saison à Melbourne, l'apparition d'un cas de COVID-19 chez McLaren a précipité l'annulation du Grand Prix d'Australie, après de nombreuses tergiversations et hésitations parfois incomprises par les observateurs et le public.

Néanmoins, dans cette situation plus exceptionnelle que jamais, Christian Horner estime que les critiques qui ont visé les dirigeants de la Formule 1 ne sont pas justifiées et demande de l'indulgence. "Je crois que c'est une question très difficile, car c'était une situation en mouvement permanent", décrit le directeur de Red Bull Racing à Motorsport.com. "Lorsque nous sommes arrivés, personne n'avait été testé positif. Nous avons eu un cas positif, et évidemment la décision a été prise de ne pas courir. C'est difficile de critiquer. C'est une situation qui évolue constamment."

Lire aussi :

Même après l'annonce du forfait de l'écurie McLaren, les équipes ont peiné à se mettre d'accord sur l'attitude à adopter puisque certaines d'entre elles demeuraient prêtes à débuter les essais libres le vendredi matin. Ce n'est que quelques heures avant les EL1 que la décision a été prise d'annuler la totalité du Grand Prix, ce que comprend Christian Horner en dépit de la position de Red Bull qui était d'essayer de courir. "Le problème, c'est que c'est une situation évolutive", répète le Britannique. "Si la personne avait été testée positive avant, nous ne serions pas venus et nous aurions tous été épargnés du voyage. C'est dommage, mais au bout du compte, il faut faire passer la santé des fans, des spectateurs, des membres des équipes et du public avant tout." 

Depuis, les dominos sont tombés en cascade : les sept premiers Grands Prix de la saison ont d'ores et déjà été annulés ou reportés, la réglementation technique 2021 a été repoussée d'un an et toute l'attention des dirigeants de la F1 se porte sur la tentative de constituer un calendrier alternatif pour cette saison.

Dans une lettre adressée aux fans, Chase Carey a présenté des excuses en milieu de semaine. "Avant tout, notre priorité est la santé et la sécurité des fans, des équipes et des entreprises en Formule 1, ainsi que de la société dans son ensemble", assure le PDG de la F1. "Nous présentons des excuses aux fans affectés par l'annulation en Australie, ainsi que par le report des autres Grands Prix à ce jour. Ces décisions sont prises par la Formule 1, la FIA et les promoteurs locaux dans des circonstances qui changent et évoluent rapidement, mais nous croyons qu'elles sont bonnes et nécessaires."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Article suivant
Ocon au courant du DAS de Mercedes ? "Je jure que non !"

Article précédent

Ocon au courant du DAS de Mercedes ? "Je jure que non !"

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Équipes Red Bull Racing Boutique
Tags christian horner , chase carey
Auteur Basile Davoine