Bob Bell : "Cette saison est une grande d?ception pour nous"

Bob, comment résumeriez-vous cette saison 2007 jusque là ?Je pense que je n’étonnerais personne en disant que cette saison est une grande déception pour nous tous

Bob, comment résumeriez-vous cette saison 2007 jusque là ?
Je pense que je n’étonnerais personne en disant que cette saison est une grande déception pour nous tous. Les performances dont nous avons fait preuve jusque là sont bien en deçà de ce que nous attendions en début de saison. Mais ceci étant dit, je tiens à dire que je reste très fier du comportement de l’équipe et de sa façon à gérer cette situation pourtant difficile.

Quelle est la situation désormais alors que l’équipe se prépare à aborder la douzième épreuve du championnat ?
Nous ne relâchons pas nos efforts, nous continuons à travailler tous très dur pour aborder les six dernières épreuves du championnat 2007 et nous préparons la saison à venir.

Cela signifie-t-il que des évolutions sont encore à venir cette saison ?
Nous aurons en effet quelques développements mineurs en Turquie sur le plan aérodynamiques et un nouveau package aérodynamique à Monza compte tenu des spécificités de ce circuit en termes d’appuis. Mais il n’y aura pas de majeure évolution. Nous tâcherons d’exploiter toujours davantage les dernières évolutions que nous avons sorties, nous continuerons à améliorer la qualité de nos pièces pour essayer de gagner encore en performance. A l’usine, le moment est venu de concentrer notre énergie sur la préparation de 2008. Nous avons toujours dit que les problèmes rencontrés n’affecteraient pas le programme de l’an prochain et c’est bel et bien le cas.

Que pouvez-vous donc attendre de ce nouveau rendez-vous en Turquie, après la coupure estivale de trois semaines ?
Comme je l’ai dit nous tâcherons d’exploiter au maximum la voiture à notre disposition et notamment les éléments aérodynamiques critiques qui nous permettrons de gagner en performance. Les autres équipes ont elles aussi bien progressé et je pense que notre niveau concurrentiel sera relativement le même que lors des dernières courses, la situation restera stable jusqu’à la fin de saison selon moi. La Turquie n’est pas un rendez-vous particulièrement difficile, seules les températures élevées viennent compliquer les choses. La coupure estivale n’a pas changé notre façon d’aborder cette course et nos objectifs restent donc inchangés, il s’agira de faire du mieux possible.

En ce qui concerne vos concurrents directs, comment évalueriez-vous la situation à ce stade de la saison ?
Les équipes leader sont clairement un ton au-dessus et il est difficile de se mêler à la lutte qui les oppose. En ce qui concerne BMW, ils ont fait un vrai pas en avant lors des dernières courses et sont encore à ce stade de la saison plus performants que nous. Williams et Toyota ont elles aussi bien progressé. Je pense que si nous continuons à faire du bon travail, à extraire le meilleur de notre package et si nous nous concentrons sur notre stratégie, nous pouvons battre BMW à plusieurs occasions. Cela reste notre objectif.

On comprend bien que 2008 est désormais dans toutes les têtes chez Renault. Comment avance le projet R28 ?
Très bien je dois dire. Nous sommes très contents des progrès réalisés. Nous avons attaqué ce projet très tôt, avec une approche quelque peu différente. Avant toute chose, nous avons dû nous assurer que les outils de travail que nous utilisions fonctionnaient correctement. Cela a été confirmé et nous avons alors concentré notre énergie sur la préparation de cette voiture qui promet d’être performante. Nous sommes dans les temps et nous utilisons de nouveaux concepts qui nous permettent d’explorer des domaines qui jusque là ne nous étaient pas accessibles.

Source : ING Renault F1 Team

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités