Boris Johnson demande à son gouvernement d'aider Silverstone

Malgré la quarantaine décidée en Grande-Bretagne, le gouvernement serait prêt à assouplir les mesures pour faciliter l'organisation du double Grand Prix de Formule 1.

Boris Johnson demande à son gouvernement d'aider Silverstone

Silverstone s'accroche et pourrait en récolter les fruits. Selon un article du Times, le Premier ministre britannique Boris Johnson aurait demandé à son gouvernement de faciliter la tâche des organisateurs en créant une dérogation aux mesures de quarantaine pour la Formule 1. Une source a confirmé que le sujet avait bel et bien été discuté la semaine dernière lors d'une réunion de cabinet.

Il y a quelques jours, le Royaume-Uni a officialisé la mise en place à partir du 8 juin de mesures de quarantaine pour lutter contre la propagation du COVID-19. Ainsi, toute personnes arrivant sur le territoire en provenance de l'étranger devra se soumettre à un isolement de 14 jours. Une liste d'exemptions a ensuite été publiée, mais la Formule 1 n'en faisait pas partie.

Lire aussi :

Le gouvernement britannique n'a accordé aucune dérogation pour le sport professionnel, redoutant la pression que cela aurait pu déclencher de la part d'autres secteurs d'activité. Néanmoins, Boris Johnson souhaiterait soutenir le sport automobile anglais, conscient de l'importance qu'a la F1 dans son pays avec de nombreux emplois. "Nous travaillons de manière constructive avec le gouvernement sur une reprise sûre de la saison, et ces discussions sont en cours", fait savoir un porte-parole de la Formule 1 à Motorsport.com.

La porte semblait déjà s'ouvrir pour un assouplissement des règles de quarantaine autour du 29 juin, alors qu'il a toujours été dit que la mesure serait réévaluée toutes les trois semaines. Si tel était le cas, cela permettrait notamment aux écuries Ferrari, Alfa Romeo et AlphaTauri, non basées en Grande-Bretagne, de pouvoir venir disputer le Grand Prix sans observer de quarantaine. Mais plus largement, cela faciliterait la mise en place du calendrier alternatif souhaité par la F1, en se déplaçant d'un pays à l'autre sans allonger les délais. 

Désormais, les deux dates envisagées pour le double Grand Prix de Grande-Bretagne sont celles du 26 juillet et du 2 août. Toute la problématique est de s'organiser sans certitude, malgré l'optimisme qui règnerait autour d'un assouplissement de la quarantaine à partir de la fin du mois de juin. Si une dérogation intervenait en amont de cette date, il serait alors beaucoup plus facile d'anticiper la tenue des deux manches.

Pour ne prendre aucun risque, le choix pourrait se porter sur des dates plus éloignées. "Nous avons nos dates initiales mi-juillet et fin juillet mais nous avons un degré de flexibilité en août", expliquait hier à Sky Sports le directeur du circuit de Silverstone, Stuart Pringle. "Je ne crois pas que ce sera un problème de trouver des dates pour deux courses. Ce dont nous avons besoin, c'est du feu vert du gouvernement, et ça prendra du temps."

Avec Adam Cooper  

partages
commentaires
Le fournisseur des couvertures chauffantes connu début juillet

Article précédent

Le fournisseur des couvertures chauffantes connu début juillet

Article suivant

Aston Martin débarque Palmer et nomme Moers comme PDG

Aston Martin débarque Palmer et nomme Moers comme PDG
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021