Le bouclier divise des pilotes plutôt sceptiques

En marge du Grand Prix de Chine, la FIA a présenté aux pilotes le concept de "Bouclier" qui, par la suite, a été retenu pour protéger la tête du pilote à partir de 2018. Une décision qui ne manque pas de faire débat.

Le bouclier divise des pilotes plutôt sceptiques
Première ébauche du système de protection 'Bouclier'
Première ébauche du système de protection 'Bouclier'
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le Halo
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11, avec le Halo
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 avec le Halo
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, avec le Halo
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 avec le Halo
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le halo sur le cockpit
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec un Halo
Marcus Ericsson, Sauber C35 avec le Halo
Felipe Massa, Williams FW38 avec le Halo
Felipe Massa, Williams FW38 avec le Halo
Valtteri Bottas, Williams FW38, avec le Halo
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 avec le Halo
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen

Trois semaines plus tard, sur le circuit de Sotchi, les pilotes ont été interrogés au sujet du Bouclier que la fédération a choisi aux dépens du Halo. Un consensus semble se dégager, puisque pour la plupart, les pilotes préféreraient conserver des cockpits complètement ouverts, ne souhaitant pas voir la Formule 1 "aseptisée". Ce malgré les accidents graves subis par plusieurs pilotes ces dernières années.

"Peut-on choisir de ne rien avoir ?" demande Romain Grosjean. "Je ne suis pas un grand fan du Halo, ni du Bouclier. Je ne veux pas m'opposer à la sécurité, c'est la priorité, mais je ne veux pas voir la Formule 1 changer par rapport à ce qu'elle a toujours été, je ne veux pas voir une voiture fermée."

"Je suis d'accord avec Romain, je pense que c'est suffisant", renchérit Daniil Kvyat. "Les Formule 1 devraient rester telles qu'elles sont. Elles sont suffisamment sûres. Je suis contre ces deux options."

Max Verstappen a beau être l'un des pilotes les plus jeunes sur la grille, il a une idée très précise de ce que devrait être la catégorie reine du sport automobile. "La Formule 1, c'est un cockpit ouvert", insiste le pilote Red Bull. "Il y a toujours du danger, dans tous les sports. Il y a des accidents malheureux qui se sont produits par le passé, mais on ne contrôle pas ça et le Bouclier ne va pas faire de différence. Quand on percute un pneu, ce n'est pas le Bouclier qui va protéger le pilote. Pour être honnête, je ne l'aime pas du tout, il n'est pas très beau."

"Dans mes souvenirs, les F1 ont toujours été comme maintenant, simplement ouvertes. C'est pour ça que je prends du plaisir à les piloter. Quand on regarde ces propositions, ce n'est pas attirant. Je ne prendrais pas de plaisir à piloter."

Quant à Jolyon Palmer, qui n'a jamais manqué de critiquer le Halo, il voit le verre à moitié vide. "Je suis content que ce ne soit pas le Halo", rit l'Anglais, "mais je ne veux pas du Bouclier non plus, franchement. Je n'ai pas changé d'avis, je pense que la F1 est suffisamment sûre comme ça. Franchement, je ne pense pas que les pilotes courraient s'ils étaient inquiets pour leur sécurité. Tout le monde continue à courir, Fernando va faire l'Indy 500, qui est largement plus dangereux. Je pense que c'est superflu."

Wait and see pour Räikkönen et Ricciardo

Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo, deux des pilotes les plus en vue en Formule 1, préfèrent ne pas prendre position au sujet du Bouclier. Ce concept n'a en effet jamais été aperçu sur une monoplace, même si les illustrations de notre expert technique Giorgio Piola permettent d'imaginer à quoi il ressemblera.

"Avant de l'avoir testé, c'est difficile d'en dire quelque chose", estime Räikkönen. "Est-ce mieux que le Halo ? Je ne sais pas. En termes de look, ça ne fait pas une différence énorme."

"Il faut en voir un peu plus", confirme Ricciardo. "La première impression est correcte. Nous allons essayer de le développer et de le tester en essais libres dès que possible. C'est bien qu'ils continuent la recherche sur la protection de la tête du pilote."

Ericsson préfère le Halo

Marcus Ericsson fait quelque peu figure d'OVNI avec une opinion très favorable au Halo, dispositif de protection souvent décrié car considéré comme trop laid.

"Je crois toujours que le Halo est la meilleure solution parce que quand je l'ai testé, je n'ai pas vraiment ressenti d'inconvénient", explique le Suédois. "Comme nous le savons tous, il nous apporte la meilleure protection, de loin, donc je le choisirais quand même. Mais je sais que les pilotes et les gens en Formule 1 sont très mitigés quant à la décision à prendre, mais si ça ne tenait qu'à moi, je choisirais le Halo."

La priorité de Massa : la sécurité

Felipe Massa est l'un des principaux intéressés, ayant subi un accident grave au Grand Prix de Hongrie 2009 lorsqu'un ressort a percuté sa tête. Pour lui, la priorité est claire : la sécurité.

"Le Bouclier est joli", admet Massa. "C'est sûr que les fans vont préférer le Bouclier. Je le préfère quand je regarde la voiture. C'est sûr qu'il est très esthétique, mais nous parlons de sécurité et pour moi, c'est le plus important. Si un accident se produit, peut-être que nous perdrons un ami, voire moi, parce que ce n'était pas suffisamment sûr, et ça, ce n'est pas bien. Mais je ne dis pas que je ne suis pas favorable au Bouclier. Je suis favorable à l'amélioration de la sécurité."

Bottas et Wehrlein favorables au Bouclier

Enfin, deux pilotes ont exprimé une opinion favorable au Bouclier. Il s'agit de Valtteri Bottas et de Pascal Wehrlein, qui apprécient l'apparence de ce type de concept.

"Le Bouclier ne me dérange pas, il est plutôt esthétique", déclare Bottas. "C'est un bon progrès par rapport au Halo. La sécurité demeure importante, donc ça ne me dérangerait pas de tester le Bouclier et sa visibilité. En matière de sécurité, ce serait un bon pas en avant par rapport à maintenant."

"Je n'ai pas vu le Bouclier, je n'étais pas en Chine, donc je ne sais pas à quoi il ressemble ! Le Halo a l'air un peu étrange. J'aimais beaucoup la version de Red Bull l'an dernier, c'était comme un vaisseau spatial, c'était futuriste. Si c'est plus sûr, c'est bien pour nous, les pilotes", conclut Wehrlein, faisant référence à l'Aeroscreen visible ci-contre.

partages
commentaires
Vettel : Le développement est crucial pour "rester dans la course" au titre

Article précédent

Vettel : Le développement est crucial pour "rester dans la course" au titre

Article suivant

Bottas : "Melbourne reste ma meilleure course"

Bottas : "Melbourne reste ma meilleure course"
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021