Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
26 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Brawn s'attend à des pilotes plus fatigués en 2017

partages
commentaires
Brawn s'attend à des pilotes plus fatigués en 2017
Par :
19 nov. 2016 à 17:30

Avec une nouvelle réglementation technique, les monoplaces de Formule 1 disposeront de pneus plus larges et de davantage d'appui aérodynamique pour des chronos au moins trois secondes au tour plus rapides en 2017.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid se touchent en se battant pour une position
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Jenson Button, McLaren MP4-31
Ross Brawn, Mercedes AMG F1
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H en lutte pour une position
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et son équipier Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 en lutte pour une position
Felipe Massa, Williams FW38
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09

La catégorie reine du sport automobile va-t-elle devenir plus spectaculaire pour autant ? C'est difficile à dire, et sujet à débat.

Ancien directeur technique de la Scuderia Ferrari et team principal de Brawn GP et de Mercedes, Ross Brawn est en tout cas convaincu que la F1 va devenir un grand défi pour les pilotes, dans un contexte où elle a la réputation d'être devenue trop facile, notamment suite aux succès d'un Max Verstappen qui vient tout juste d'atteindre l'âge adulte.

"Ce qu'on peut espérer, c'est que la F1 devienne bien plus difficile pour les pilotes d'un point de vue physique", déclare Brawn pour ESPN. "Piloter cette voiture à vitesse maximale pendant 50, 60 ou 70 tours va être très difficile pour les pilotes.  Par conséquent, je pense qu'en course, le niveau de fatigue et de performance des pilotes va varier davantage ; ce sera un élément positif."

"Et les voitures vont être très rapides ! Si tout le monde disait que l'objectif allait être trois secondes au tour, alors on peut garantir que ce sera cinq secondes, parce que c'est la Formule 1. Dans le calme d'une salle de réunion, tout le monde peut se mettre d'accord sur les changements qu'ils estiment à trois secondes au tour, mais après un an ou deux, les ingénieurs en feront cinq secondes au tour. Donc les voitures vont être très rapides l'an prochain."

Et les dépassements ?

En revanche, une question se pose réellement sur l'impact qu'aura la nouvelle réglementation en termes de spectacle. De nombreux experts ont souligné que davantage d'appui signifierait des monoplaces qui peinent à se suivre dans les virages rapides, et par conséquent, des dépassements plus difficiles.

"La majeure partie du gain en performance, même s'il y en aura grâce aux pneus, semble provenir de l'aérodynamique, et cela me rend toujours un peu nerveux à cause de la relation entre les voitures en piste", souligne Brawn.

"Plus on crée de performance aérodynamique, plus on est sensible au sillage de la voiture de devant. Ce n'est pas toujours le cas, car l'aérodynamique peut être profilée, formée et gérée pour réduire cet impact, mais intrinsèquement, c'est le cas. Donc j'espère que cette réglementation ne va pas avoir d'impact sur la faculté de ces voitures à se dépasser."

 

Casque James Hunt à l'échelle 1:2
Casque James Hunt à l'échelle 1:2
Article suivant
Technique - McLaren continue à préparer la saison 2017

Article précédent

Technique - McLaren continue à préparer la saison 2017

Article suivant

Comparé à Senna et Schumacher, Verstappen veut "garder les pieds sur terre"

Comparé à Senna et Schumacher, Verstappen veut "garder les pieds sur terre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel