22 GP par an ? Selon Todt, pas de quoi se plaindre

Le calendrier du Championnat du monde de Formule 1 est plus fourni que jamais auparavant, une tendance qui devrait continuer d'aller à la hausse. Cependant, d'après Jean Todt, ceux qui travaillent en F1 devraient s'estimer heureux.

22 GP par an ? Selon Todt, pas de quoi se plaindre

La saison 2020 de Formule 1 se disputera sur un nombre record de 22 Grands Prix, et la réglementation permet d'aller jusqu'à 25, chiffre qui pourrait être atteint dans les années à venir alors que les projets de course se multiplient. Plusieurs écuries ont fait part de leur scepticisme quant à cette évolution de la discipline, certaines s'avérant déjà contraintes d'organiser une rotation de leurs effectifs pour soulager les organismes, qui sont grandement mis à l'épreuve.

Lire aussi :

Le programme des week-ends de course pourrait être adapté à partir de 2021 pour permettre aux protagonistes d'arriver sur place un jour plus tard, tandis que Jean Todt, président de la FIA, doute qu'un calendrier de 25 Grands Prix puisse être une réalité à court terme. Surtout, pour lui, ceux qui travaillent en F1 ne sont pas à plaindre.

"Je pense que ce sera un long processus avant de se rapprocher de 25 courses", commente Todt. "L'accent est vraiment mis sur la spéculation et sur l'évaluation d'un calendrier à 25 courses, et pour le moment nous devrions nous concentrer sur 22, à savoir la situation actuelle. Quant à ce que cela représente, j'ai peut-être un point de vue différent. J'ai vraiment le sentiment que nous – moi compris – avons une chance immense de vivre dans un monde où nous aimons ce que nous faisons. Nous avons la passion. Nous sommes privilégiés. Quiconque est en F1 est privilégié."

Jean Todt, président de la FIA, et Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG

"Bien sûr, il y a des devoirs. Quand j'occupais d'autres postes [notamment directeur de la Scuderia Ferrari, ndlr], je travaillais 18 heures par jour, six ou sept jours par semaine, parce que j'avais la passion, je voulais un résultat. Bien sûr, la famille, si l'on a une famille que l'on aime, elle comprendra. Et on ne fait pas ça pour toute la vie."

Envoyé spécial des Nations Unies pour la sécurité routière, Todt a passé du temps dans des pays du tiers-monde, d'où cette approche plus philosophique de la vie : "Croyez-moi, je fais beaucoup de choses dans les autres activités de ma vie où je vois des gens qui s'estiment heureux d'avoir 30 $ [27 €] par mois. Dans certains pays, pour eux, c'est une chance. Nous ne devrions pas oublier ça. Nous devrions être respectables et penser à cette réalité. Vous savez, nous sommes huit milliards, et il y a 800 millions de personnes qui ne peuvent ni manger, ni boire, ni se faire vacciner."

Lire aussi :

"Nous sommes là pour parler de F1, mais il ne faut pas fermer les yeux et oublier ce qui se passe pour d'autres gens, pour d'autres communautés. Encore une fois, je pense que nous avons de la chance ; tous ceux qui travaillent en F1, avec des salaires d'ailleurs bien plus élevés que dans tout autre domaine, devraient être très heureux, même si cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas travailler dur."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Ticktum, "l'un des meilleurs pilotes" passés au simulateur Williams

Article précédent

Ticktum, "l'un des meilleurs pilotes" passés au simulateur Williams

Article suivant

Horner a hâte de voir Hamilton face à la "vague" des jeunes talents

Horner a hâte de voir Hamilton face à la "vague" des jeunes talents
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021