Ces records dont on se passerait bien...

Lors du Grand Prix d’Abu Dhabi, Sebastian Vettel a signé sa septième victoire consécutive en Grand Prix, égalant ainsi Alberto Ascari et Michael Schumacher

Lors du Grand Prix d’Abu Dhabi, Sebastian Vettel a signé sa septième victoire consécutive en Grand Prix, égalant ainsi Alberto Ascari et Michael Schumacher. Ferrari, en marquant des points pour la soixante-cinquième course consécutive, a également ajouté un nouveau record à son palmarès. Mais il en existe d’autres, bien moins glorieux, dont les détenteurs ne se vanteront jamais.

Chris Amon, qui courut pour quatorze écuries différentes entre 1963 et 1976, y compris la sienne, a terminé à trois reprises à la deuxième place, mais ne l’a jamais emporté. Au total, ce sont 183 tours qu’il a passés en tête sans aucune victoire. Luca Badoer, dont on se remémore encore la triste expérience chez Ferrari à l’été 2009, a quant à lui pris 51 départs sans jamais réussir à marquer le moindre point. Nick Heidfeld n’est guère plus chanceux puisqu’il est monté à 13 reprises sur un podium mais n’a jamais connu l’ivresse de la victoire.

Mais dans le domaine de la malchance, la palme revient sans doute à Andrea De Cesaris. De 1980 à 1994, il a pris part à 208 Grands Prix sans signer aucune victoire. Pire, il fut contraint à l’abandon à 148 reprises, soit un taux d’échec de 71,15 %. Sa plus mauvaise série survint entre les Grands Prix d’Australie 1986 et du Canada 1988, où il ne vit jamais le drapeau à damier ! Il faut dire que les modestes Minardi-Motori Moderni (en photo), Brabham-BMW et Rial-Cosworth qu’il étrennait alors sur les circuits n’étaient pas des plus fiables, à son plus grand désespoir.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca Badoer , Michael Schumacher , Nick Heidfeld , Alberto Ascari , Chris Amon , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités