Conversations radio - La stratégie reste gérée depuis le muret

partages
commentaires
Conversations radio - La stratégie reste gérée depuis le muret
16 sept. 2014 à 15:53

L'interdiction des communications radio entre le cockpit et le muret des stands pour améliorer la performance sera intéressante à suivre à compter du Grand Prix de Singapour

L'interdiction des communications radio entre le cockpit et le muret des stands pour améliorer la performance sera intéressante à suivre à compter du Grand Prix de Singapour.

Après avoir fait savoir qu'elle serait intransigeante sur l'utilisation de messages codés pour faire parvenir des informations, la FIA a par ailleurs apporté un nouvel éclaircissement en annonçant que les mêmes restrictions viendront s'appliquer au panneautage depuis le bord de piste.

La Fédération Internationale de L'Automobile souhaite éviter tous les malentendus possibles et les interprétations litigieuses de la règle, et a l'intention d'éduquer les équipes de façon encore plus précise au sujet de cette nouveauté lors du prochain rendez-vous. Après l'annonce des restrictions, certains protagonistes, comme Toto Wolff, avaient fait connaître leurs

craintes au sujet des polémiques

"inévitables" pouvant résulter d'une mesure difficile à contrôler en temps réel.

Plutôt que de détailler toutes les nouvelles interdictions (concernant essentiellement les changements de paramètres techniques activés sur le volant), passons en revue ce qui sera tout simplement toujours toléré dans les messages radio en piste.

Ce qui reste autorisé

Les communications des stands pourront accuser réception des messages adressés par le pilote. Il sera par ailleurs possible pour le pilote de recevoir des informations chronométrées sur les temps par secteur et par tour, ainsi que les données concernant ses rivaux.

Les écarts seront aussi communiqués, ainsi que les conseils du type "pousse fort" ou "pousse maintenant". Le muret des stands pourra par ailleurs informer son pilote de l'état du trafic en essais comme en course, et le conseiller sur la position à prendre en qualifications pour trouver un tour "clair".

Les pilotes pourront toujours savoir de quels pneus disposent leurs rivaux, ou s'ils rencontrent des problèmes. Les informations stratégiques resteront autorisées, tout comme celles informant de la présence d'un drapeau jaune ou bleu, ou de l'entrée en piste de la voiture de sécurité.

Prochain article Formule 1
Vidéo - Jenson Button rencontre Cristiano Ronaldo en piste

Article précédent

Vidéo - Jenson Button rencontre Cristiano Ronaldo en piste

Article suivant

Hülkenberg - "Nous n'avons pas assez développé la voiture"

Hülkenberg - "Nous n'avons pas assez développé la voiture"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Type d'article Actualités