Dakar - Peugeot, ce Lion qui veut rugir de nouveau (2/2)

Retour sur le Dakar avec le DKR 2008Peugeot n’était plus engagé dans un championnat ou une course majeure depuis son retrait de l’Endurance, au tout début de l’année 2012

Dakar - Peugeot, ce Lion qui veut rugir de nouveau (2/2)

Retour sur le Dakar avec le DKR 2008

Peugeot n’était plus engagé dans un championnat ou une course majeure depuis son retrait de l’Endurance, au tout début de l’année 2012. Mais le constructeur de Sochaux revient cette année sur le terrain de ses exploits en rallye-raid, en alignant Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel (11 Dakar, dont 6 en motos et 5 en autos), ainsi que Cyril Despres, quintuple vainqueur de l’épreuve en moto sur KTM.

Le pilote français, qui sort d’une édition 2014 décevante pour le compte de Yamaha, a donc franchi le pas pour rejoindre les quatre-roues, à l’image de ses illustres prédécesseurs : Hubert Auriol, Nani Roma ou bien encore justement Stéphane Peterhansel.

Pour son retour, Peugeot aligne un 2008 DKR, crossover déjà commercialisé en Europe depuis avril 2013 dans certains pays d’Europe et écoulé à environ 100 000 exemplaires, mais dont le lancement en Amérique latine n’interviendra qu’en 2015. Nul doute que les enjeux commerciaux seront aussi importants que les enjeux sportifs l’an prochain.

Du point de vue technique, la marque au lion a pris le contre-pied de la plupart de ses concurrents, en optant pour une transmission à deux roues motrices. Peugeot espère ainsi tirer profit des retombées des prochains Dakar, qui devraient mettre à terme en exergue les qualités techniques du véhicule.

Jean-Christophe Pailler, le responsable du projet, explique cette décision : "Nous avons procédé à un examen approfondi de l’ensemble des technologies appliquées aux systèmes de transmission en rallye-raid, et nous avons jugé de leurs forces et faiblesses respectives. Nous sommes finalement parvenus à la conclusion qu’un deux-roues motrices procure une meilleure capacité de franchissement, ainsi qu’une meilleure tenue et une bonne rapidité sur le sable et autres terrains roulants. Cela nous permet en outre de bénéficier de roues plus grandes, et de débattements de suspension plus importants".

Au soir de la huitième étape, Stéphane Peterhansel était le mieux placé des pilotes Peugeot sur cette édition 2015, évoluant en huitième position, à moins de deux heures des leaders. Le Dakar n’a plus été remporté par un deux-roues motrices depuis 2000, et une victoire de Jean-Louis Schlesser sur un Buggy Schlesser-Renault.

partages
commentaires
La Principauté ne peut avoir la propriété intectuelle sur le nom Monaco

Article précédent

La Principauté ne peut avoir la propriété intectuelle sur le nom Monaco

Article suivant

Honda doit se préparer à "des débuts rocailleux", estime Davidson

Honda doit se préparer à "des débuts rocailleux", estime Davidson
Charger les commentaires
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021