Ricciardo n'a jamais connu une saison si difficile

Au moment de faire le bilan de la première moitié de saison, Daniel Ricciardo est logiquement insatisfait.

Ricciardo n'a jamais connu une saison si difficile

Carlos Sainz parti chez Ferrari pour la saison 2021 de Formule 1, McLaren semblait avoir fait un beau coup en arrachant Daniel Ricciardo à Renault pour le remplacer. Or, cette saison, plus rien ne va pour le pilote australien. Après avoir battu son coéquipier Lando Norris à trois reprises en qualifications en début de saison, parfois de manière fortuite, Ricciardo reste sur sept échecs consécutifs. Pendant que Norris enchaîne les top 5 en course et occupe la troisième place du championnat avec 113 points à son actif, Ricciardo n'a grappillé que 50 unités et se trouve au neuvième rang.

Lire aussi :

Le nouveau pilote McLaren peine à comprendre son manque de performance, et son désarroi était évident à l'arrivée d'un Grand Prix de Hongrie au scénario improbable où, malgré de nombreux abandons, il n'a fait mieux que 11 au volant d'une MCL35M endommagée dans le carambolage du premier virage : la caméra embarquée de sa monoplace l'a montré désemparé, la tête posée contre le Halo pendant de longues secondes.

"C'est vraiment, vraiment une saison plus dure", reconnaît Ricciardo dans une interview avec Speedcafe.com. "C'est la première fois que je trouve ça constamment difficile. Bien sûr, au fil des années, il y a de mauvais week-ends, et on peut même en connaître deux mauvais d'affilée, mais là j'ai le sentiment que c'est vraiment pire."

"Ce n'est évidemment pas toujours facile à encaisser, mais c'est comme ça. Parfois, il faut aussi se rendre compte et se rappeler que je suis dans l'élite de ce sport. Cela ne devrait pas être facile. Bref, j'ai plus de difficultés qu'avant, mais il y a probablement une raison aussi. Je suis contre les meilleurs pilotes, il faut juste que j'élève mon niveau et que je comprenne."

Chez McLaren, en tout cas, on ne s'affole pas. "Daniel est encore en train de s'habituer à notre voiture, mais en même temps, il a aussi un coéquipier qui est dans une forme incroyable", souligne le directeur d'équipe Andreas Seidl. "C'est pourquoi nous voyons parfois cet écart."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel

Article précédent

Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel

Article suivant

Rémi Taffin a quitté ses fonctions chez Renault et Alpine

Rémi Taffin a quitté ses fonctions chez Renault et Alpine
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021