C'était un 27 mars : Pirelli, le DRS... et Petrov !

Il y a neuf ans, le DRS faisait son apparition en Formule 1 alors que Pirelli signait son retour lors d'un Grand Prix marqué par le seul podium de Vitaly Petrov.

Photo de groupe de début de saison 2011

Photo de groupe de début de saison 2011
1/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

Fernando Alonso, Ferrari

Fernando Alonso, Ferrari
2/29

Photo de: Sutton Motorsport Images

Michael Schumacher, Mercedes GP

Michael Schumacher, Mercedes GP
3/29

Photo de: Sutton Motorsport Images

Sergio Perez, Sauber C30

Sergio Perez, Sauber C30
4/29

Pastor Maldonado, Williams FW33

Pastor Maldonado, Williams FW33
5/29

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le départ

Le départ
6/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 mène au départ

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 mène au départ
7/29

Photo de: LAT Images

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 mène au départ

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 mène au départ
8/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Nick Heidfeld, Lotus Renault GP R31 au départ

Nick Heidfeld, Lotus Renault GP R31 au départ
9/29

Photo de: Dirk Klynsmith / Motorsport Images

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02 sort de piste au départ

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02 sort de piste au départ
10/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02 sort de piste au départ

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02 sort de piste au départ
11/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Rubens Barrichello, Williams FW33 sort de piste au départ

Rubens Barrichello, Williams FW33 sort de piste au départ
12/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

Rubens Barrichello, Williams FW33 sort de piste au départ

Rubens Barrichello, Williams FW33 sort de piste au départ
13/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

Sergio Perez, Sauber C30 et Pastor Maldonado, Williams FW33

Sergio Perez, Sauber C30 et Pastor Maldonado, Williams FW33
14/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP R31

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP R31
15/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02

Timo Glock, Virgin Racing MVR-02
16/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Michael Schumacher, Mercedes GP MGP W02

Michael Schumacher, Mercedes GP MGP W02
17/29

Photo de: LAT Images

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP R31

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP R31
18/29

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7
19/29

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 passe sous le drapeau à damier

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB7 passe sous le drapeau à damier
20/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing

Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing
21/29

Lewis Hamilton, McLaren regarde les voitures dans le parc fermé

Lewis Hamilton, McLaren regarde les voitures dans le parc fermé
22/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le second Lewis Hamilton, McLaren, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le second Lewis Hamilton, McLaren, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP
23/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP fête sa troisième place sur le podium

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP fête sa troisième place sur le podium
24/29

Photo de: Dirk Klynsmith / Motorsport Images

Podium : le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Podium : le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP
25/29

Photo de: Sutton Motorsport Images

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le second Lewis Hamilton, McLaren, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le second Lewis Hamilton, McLaren, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP
26/29

Photo de: LAT Images

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP fête sa troisième place sur le podium

Vitaly Petrov, Lotus Renault GP fête sa troisième place sur le podium
27/29

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Podium : le second Lewis Hamilton, McLaren, le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Podium : le second Lewis Hamilton, McLaren, le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing, le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP
28/29

Photo de: Sutton Motorsport Images

Podium : le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Podium : le troisième Vitaly Petrov, Lotus Renault GP
29/29

Photo de: Daniel Kalisz / Motorsport Images

(Utilisez les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.)

À bien des égards, le GP d'Australie 2011 fut le théâtre de premières qui allaient marquer la Formule 1 pendant des années. Les pneus, d'abord, puisqu'après 14 saisons consécutives dans la discipline, que ce soit en concurrence ou en tant que manufacturier unique, Bridgestone tira sa révérence fin 2010 en laissant la place à Pirelli. L'entreprise italienne arrivait en F1 avec un monopole et surtout la charge de rendre les courses plus intéressantes en fournissant des pneus se dégradant rapidement, tout en offrant une grande variété stratégique.

Autre grande nouveauté : le système de réduction de la traînée, ou DRS. Le dispositif est simple : permettre à un pilote se trouvant à moins d'une seconde d'un autre d'actionner dans certaines portions du circuit le volet supérieur de l'aileron arrière afin de réduire sa prise au vent et donc d'améliorer la vitesse de pointe pour faciliter des dépassements, qui se raréfient dans la F1 moderne. 

Lire aussi :

Pourtant, sur le plan du spectacle et en dépit d'une dégradation pneumatique effectivement élevée, la course n'est pas vraiment exceptionnelle. Le DRS ne parvient pas tout à fait à contrer la nature étroite et sinueuse du tracé de l'Albert Park, et l'augmentation du nombre de dépassements n'est pas significative. Le Champion du monde 2010, Sebastian Vettel (Red Bull), remporte l'épreuve, 22 secondes devant Lewis Hamilton (McLaren), les deux pilotes s'étant élancés dans cet ordre depuis la première ligne.

En revanche, la surprise se trouve derrière : Vitaly Petrov, déjà auteur d'une belle séance de qualifications en s'offrant la sixième place sur la grille, réalise un excellent départ pour prendre immédiatement la quatrième position. Profitant d'un Mark Webber (Red Bull) sur une stratégie à trois arrêts, le Russe prendra la troisième position en résistant à Fernando Alonso (Ferrari), dans un remake de l'épisode qui coûta à l'Espagnol le titre lors du GP d'Abu Dhabi 2010. Un résultat tout aussi inattendu que bienvenu pour l'écurie d'Enstone qui avait perdu, quelques semaines auparavant, son pilote vedette Robert Kubica, victime d'un grave accident en rallye.

Initialement septième pour son tout premier Grand Prix, grâce à une stratégie à un seul arrêt et une gestion pneumatique qui deviendront vite sa marque de fabrique, Sergio Pérez sera disqualifié, comme son équipier Kamui Kobayashi (huitième), en raison de la non-conformité de l'aileron arrière de la Sauber C30.

partages
commentaires
Renault reconnaît avoir "mal géré les attentes" en 2019

Article précédent

Renault reconnaît avoir "mal géré les attentes" en 2019

Article suivant

Racing Point : Impossible de dire quand la F1 va reprendre

Racing Point : Impossible de dire quand la F1 va reprendre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Auteur Fabien Gaillard
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021