Analyse
Formule 1 GP d'Espagne

Les évolutions Red Bull en Espagne sont plus importantes qu'annoncé

Red Bull s'est efforcé de minimiser l'ampleur des modifications apportées à sa monoplace pour le Grand Prix d'Espagne visant à améliorer le refroidissement.

Détails techniques de la Red Bull Racing RB20

Photo de: Giorgio Piola

Après la première journée de roulage à Barcelone vendredi, Max Verstappen a déclaré que les différentes évolutions de la Red Bull RB20 n'étaient presque pas pertinents dans la vision globale des choses : "Ils étaient très minimes", a-t-il expliqué. "Ce n'est rien, rien de trop important."

C'est une position que l'équipe a adoptée également dans les documents officiels envoyés à la FIA, en indiquant que les ajustements apportés aux entrées d'air des pontons étaient simplement conçus comme un moyen de contrer toute "course potentielle à haute température à venir en Europe". L'écurie autrichienne a poursuivi en précisant que ses simulations montraient que ces modifications lui permettraient de minimiser la nécessité d'augmenter le nombre d'ouïes de refroidissement.

Mais si la taille des entrées d'air a effectivement été ajustée, ses aérodynamiciens ont également effectué un travail important afin d'optimiser la forme de la contre-dépouille et de la ceinture par la suite, ce qui donnera sans aucun doute plus de performances en conséquence. En ce qui concerne l'entrée, c'est la verticale inférieure qui fait le plus gros du travail en termes de changements apportés. Car s'ils peuvent sembler subtils, c'est le changement de géométrie qui permet d'autres ajustements en aval.

Plutôt que d'avoir un bord d'attaque qui est simplement droit vers le haut ou vers le bas, il a maintenant deux points de flexion, qui produisent une entrée plus large en haut et en bas, mais, fait intéressant, la section centrale est en fait plus étroite qu'auparavant. Il en résulte une courbure plus profonde dans la partie supérieure de la contre-dépouille, ce qui ouvre plus d'espace sous le ponton et a également permis aux concepteurs de relever la ligne de ceinture par la suite, ce qui modifie à son tour la façon dont la carrosserie du ponton interagit avec le plancher.

Des travaux ont également été entrepris à l'arrière de la voiture. L'équipe a préparé un nouveau beam wing qui a nécessité des modifications sur la partie inférieure de la plaque d'extrémité. Red Bull a confirmé que cette région de la plaque d'extrémité n'était pas à la largeur totale autorisée par le règlement, la zone semblant maintenant plus déployée qu'auparavant. Cela a permis aux concepteurs d'extruder le beam wing vers l'extérieur et d'augmenter l'envergure de chaque élément.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pourquoi Red Bull a mis Verstappen dans sa F1 2022 à Imola cette semaine
Article suivant Ailerons flexibles F1 : la FIA ne compte pas intervenir

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France