La F1 interdit tous les tests sur les nouveaux circuits 2020

Sous l'impulsion de la FIA, les écuries de Formule 1 se sont mises d'accord pour ne pas effectuer de tests sur les circuits qui ont été ajoutés au calendrier 2020 alors qu'il n'y figuraient pas initialement.

Par le biais d'un vote électronique, les équipes se sont accordées sur le fait que personne ne pourrait effectuer d'essais sur les nouvelles pistes ajoutées au calendrier 2020 de la F1 (pour le moment le Mugello, le Nürburgring, Portimão et Imola) pour des raisons de coûts et en vue d'éviter qu'une ou plusieurs structures ne disposent d'un avantage injuste sur celles qui ne pourront pas organiser de roulage. Il semble que Ross Brawn, le manager sportif de la F1, ait été particulièrement insistant sur ce point.

Le Mugello et Portimão sont deux circuits inédits en Championnat du monde alors qu'Imola et le Nürburgring ont été respectivement utilisés pour la dernière fois en Grand Prix en 2006 et 2013. Il est à noter que cette interdiction intervient après que Ferrari a déjà pu rouler sur le tracé du Mugello avec une monoplace 2018 et qu'AlphaTauri a combiné une journée de tournage promotionnel avec sa F1 2020 et du roulage plus important avec une voiture 2018 à Imola. Ces tests avaient toutefois été organisés avant l'officialisation des GP sur les deux pistes.

Lire aussi :

La plupart des équipes ont utilisé les deux journées promotionnelles que leur offre le règlement avec leur châssis actuel. Ces journées sont limitées dans la distance qui peut être parcourue (100 km) mais également dans la recherche de performance et de données puisque Pirelli ne fournit que des pneus de démonstration. Utiliser des monoplaces 2018 permet en revanche de contourner ces limites et de pouvoir rouler de manière plus importante car elles rentrent dans la catégorie des anciennes F1 vieilles de deux ans, sans être trop dépassées techniquement.

De nombreuses écuries ont profité, avant la reprise de la saison et après une longue pause liée à la pandémie de COVID-19, de cet aspect réglementaire pour retrouver le rythme. Ce fut notamment le cas pour Renault, avec deux jours en Autriche, et pour Mercedes, avec deux journées sur le circuit de Silverstone.

Il y avait un intérêt de la part d'équipes de pouvoir rouler sur les nouveaux circuits, surtout sur celui de Portimão, utilisé pour la dernière fois par la discipline reine lors d'essais hivernaux 2008-2009 et qui va être resurfacé en septembre. Mercedes est semble-t-il la seule équipe qui a pu rouler sur le tracé de l'Algarve durant l'ère turbo hybride, grâce à des tests avec la W06 en pneus de démonstration, avec comme pilotes George Russell et Nicholas Latifi, en avril 2017.

Renault, Red Bull et AlphaTauri étaient prêtes à se rendre au Portugal après le resurfaçage et il apparaît que cinq équipes au moins ont envisagé de se rendre à Imola, où il y a un grand avantage à tirer du moindre roulage étant donné que le week-end se disputera sur deux journées avec une seule séance d'essais libres.

Cependant, les écuries ont donc décidé par le biais d'un vote d'empêcher à la fois le roulage avec des voitures actuelles et les essais avec d'anciennes voitures sur les quatre circuits en question. En théorie, les équipes peuvent toujours obtenir du roulage sur ces pistes, mais il faudra alors en passer par l'utilisation de voitures de route ou de compétition d'une autre catégorie. Au moins une grande écurie serait en discussion avec Imola pour organiser cela.

Il est intéressant de noter qu'en MotoGP, l'ensemble des écuries et le manufacturier Michelin ont demandé à pouvoir organiser un test sur le Circuit de l'Algarve qui accueillera la dernière manche de la saison 2020.

partages
commentaires
Vettel comprend mieux sa Ferrari après avoir changé de châssis

Article précédent

Vettel comprend mieux sa Ferrari après avoir changé de châssis

Article suivant

Mercedes juge être "en meilleure forme" sur la gestion des pneus

Mercedes juge être "en meilleure forme" sur la gestion des pneus
Charger les commentaires
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021