La F1 voit ses revenus augmenter et la crise s'éloigner

La Formule 1 continue de se remettre du choc financier subi l'an dernier en raison de la pandémie de COVID-19.

La F1 voit ses revenus augmenter et la crise s'éloigner

Les résultats du troisième trimestre 2021 montrent que la F1 a gagné 12% de revenus en plus par rapport à la même période l'année dernière, en passant de 597 millions à 668 millions de dollars (environ 580 millions d'euros au taux de change actuel), tandis qu'une perte de 104 millions a été transformée en un bénéfice de 80 millions de dollars (environ 70 millions d'euros), après que les dix équipes ont reçu leur part de 338 millions de dollars (environ 293 millions d'euros).

Ces chiffres sont en hausse malgré la tenue de dix courses de juillet à septembre 2020 en raison du calendrier comprimé, contre "seulement" sept en 2021. Habituellement, moins de courses sur un trimestre signifie moins de revenus, mais les résultats reflètent le fait qu'en l'absence de spectateurs, de nombreux Grands Prix 2020 ont fait l'objet d'accords spéciaux avec la F1 et n'ont pas payé les droits habituels. En revanche, cette saison, la plupart des épreuves ont été autorisées à se dérouler à pleine capacité ou presque.

De plus, les revenus tels que ceux provenant des accords de diffusion sont alloués par trimestre en fonction du nombre de courses organisées. Ils ont donc diminué en 2021, ce qui indique à quel point les frais provenant de l'organisation des courses ont été majorés pour créer un total de revenus plus élevé. Le retour du Paddock Club pour six des sept GP a également contribué à cette augmentation.

La F1 a noté que ses revenus primaires "ont augmenté au troisième trimestre, principalement en raison de la croissance des revenus de promotion des courses par rapport à l'année précédente, où les limitations de la fréquentation des fans ont entraîné des changements ponctuels dans les conditions contractuelles des courses organisées".

"Les droits de diffusion et les revenus de sponsoring ont diminué au cours du troisième trimestre en raison de l'impact de la reconnaissance proportionnelle plus faible des revenus basés sur la saison (7/22 courses ont eu lieu au troisième trimestre de 2021 contre 10/17 au troisième trimestre de 2020), partiellement compensés par la croissance des revenus d'abonnement à F1 TV et des revenus provenant de nouveaux sponsors."

Lire aussi :
partages
commentaires
Pourquoi l'air de Mexico pourrait donner la victoire à Red Bull
Article précédent

Pourquoi l'air de Mexico pourrait donner la victoire à Red Bull

Article suivant

Hülkenberg renonce à l'IndyCar pour "raisons personnelles"

Hülkenberg renonce à l'IndyCar pour "raisons personnelles"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021