Vasseur : Développer les F1 2020 va être difficile

La Formule 1 s'apprête à vivre une saison sans précédent en raison de la pandémie due au coronavirus, avec pour les écuries une répartition des ressources bien différente entre le développement des monoplaces et la production de pièces de rechange.

Vasseur : Développer les F1 2020 va être difficile

Les huit premiers Grands Prix prévus au calendrier 2020 ont été annulés ou reportés à cause de la pandémie de COVID-19, et d'autres pourraient subir le même sort prochainement. La Formule 1 va donc s'efforcer d'en organiser un maximum d'ici la fin de l'année, une fois les conditions réunies, avec un programme qui pourrait s'avérer particulièrement intense.

Tous les concurrents espéreront jouir d'une monoplace compétitive dès les premières épreuves, car le temps manquera pour développer des solutions permettant éventuellement de remonter la pente. "Il est clair que quand il faut faire une quinzaine de courses d'affilée, mieux vaut avoir une bonne voiture dès le début", confirme Frédéric Vasseur, directeur de l'écurie Alfa Romeo, à Motorsport.com. "Je ne dis pas que c'est impossible car rien n'est impossible, mais il serait relativement difficile de combler un retard, bien davantage que lorsqu'on a dix mois. Mais c'est comme ça, et nous ne pouvons pas vraiment nous plaindre."

Lire aussi :

"[Organiser cette intense série de courses] aurait pour but de sauver la Formule 1", poursuit-il, dans un contexte où le nombre de Grands Prix maintenus aura un impact direct sur les revenus des équipes. "Nous sommes tous dans le même bateau, et je pense que c'est une décision importante. Bien sûr, il y a le désavantage d'un éventuel début de saison difficile, mais c'est comme ça."

C'est notamment le besoin de pièces de rechange qui pourrait compliquer la vie des équipes, afin de parer aux accidents lors de ces nombreuses courses dans un court laps de temps. "Dès que la fermeture des usines sera terminée, nous mettrons toutes nos ressources sur la saison en cours", indique Vasseur. "Si nous avons 15 ou 18 courses d'affilée, il faudra commencer avec un gros stock de pièces. Nous allons donc nous focaliser bien davantage sur la production que sur le reste, car nous ne rentrerons pas à l'usine [entre les courses]. Ce sera un exercice un peu différent. Je pense que nous aurons moins de développement en cours de saison. Mais nous ferons face à d'autres problèmes."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Project Pitlane : les écuries ont une commande de 20'000 appareils
Article précédent

Project Pitlane : les écuries ont une commande de 20'000 appareils

Article suivant

Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets

Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021