Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
27 jours
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
33 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
41 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
61 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
69 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
83 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
90 jours

Project Pitlane : les écuries ont une commande de 20'000 appareils

partages
commentaires
Project Pitlane : les écuries ont une commande de 20'000 appareils
Par :
14 avr. 2020 à 10:07

Alliant les moyens des sept écuries basées au Royaume-Uni, le "Project Pitlane" poursuit ses efforts en contribuant à une commande de plus de 20'000 respirateurs et appareils d'assistance respiratoires afin de lutter contre le COVID-19.

Lancé avec l'aide de la Formule 1, ce projet permet de faire travailler collectivement les écuries, qui mettent à contribution leur technologie pour répondre aux besoins mis en lumière par le gouvernement britannique.

Depuis le début de l'initiative, le feu vert a été donné pour deux volets spécifiques : des respirateurs produits par les sept équipes d'un côté, l'appareil d'assistance respiratoire conçu et fabriqué par Mercedes de l'autre. Toutes les équipes travaillent en lien avec un consortium qui regroupe d'autres entreprises et le gouvernement leur a passé une commande de plus de 10'000 respirateurs.

Dans le même temps, l'usine moteur de Mercedes F1 à Brixworth a été entièrement réaménagée pour produire des systèmes de ventilation en pression positive continue (CPAP). Là aussi, une commande de 10'000 appareils a été passée par le gouvernement et l'usine produit 1000 unités par jour, comme l'a confirmé Mercedes dès la semaine dernière.

Lire aussi :

Outre ces deux volets, Project Pitlane a travaillé sur un troisième qui concerne un respirateur portable à moindre coût, inventé par un docteur encore en formation, Alastair Darwood. Néanmoins, l'idée a été mise de côté, le gouvernement britannique ayant estimé qu'il était nécessaire d'utiliser des respirateurs mieux adaptés aux spécificités du COVID-19. 

Red Bull et Renault avaient travaillé ensemble sur les premiers prototypes de cet appareil, baptisé BlueSky et développé en trois semaines. Le personnel s'est investi près de 18 heures par jour pour aller aussi vite que possible. Les usines étaient prêtes à passer à la phase de production avant que le gouvernement britannique et le système de santé d'État (NHS) ne fassent machine arrière. Cependant, le prototype BlueSky et la technologie qui a fait l'objet de recherches resteront disponibles et pourraient offrir de nouvelles voies à explorer dans le futur pour répondre à d'autres besoins médicaux.

"Le projet des équipes F1 pour Blue Sky – mené par Aston Martin Red Bull Racing et Renault DP World F1 Team – a démontré un dévouement et des compétences superbes", souligne un porte-parole. "Ils devraient être fiers du travail qu'ils ont entrepris pour développer un nouvel appareil avec le NHS et ils continueront à apporter des contributions essentielles au Project Pitlane. Les sept écuries continuent de concentrer leurs efforts collectifs sur les deux autres volets tout en se tenant prêtes à répondre à tout autre appel à l'aide."

Avec Jonathan Noble  

Article suivant
Innovations bannies - La Lotus 88 à double châssis

Article précédent

Innovations bannies - La Lotus 88 à double châssis

Article suivant

Les faits marquants de l'Histoire du GP de Chine

Les faits marquants de l'Histoire du GP de Chine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine