Interlagos garde son Grand Prix pour plusieurs années

Le Grand Prix du Brésil aura lieu sur le circuit d'Interlagos pour au moins les cinq prochaines années.

Interlagos garde son Grand Prix pour plusieurs années

C'est un revirement de situation total dans le dossier du Grand Prix du Brésil : fortement menacé par l'existence d'un projet à Rio de Janeiro, le circuit d'Interlagos a toutefois réussi à assurer ses arrières. À la clé, un nouveau contrat longue durée avec la Formule 1, qui garantit l'organisation de l'épreuve nationale sur le tracé situé tout près de São Paulo. Cet accord porte jusqu'à la fin de la saison 2025.

C'est décidément une belle semaine pour les promoteurs de l'Autódromo José Carlos Pace, qui ont confirmé cet accord quelques jours après avoir vu la présence du circuit confirmée au calendrier provisoire 2021. Dans l'annonce faite par la F1 il y a deux jours, le Grand Prix du Brésil figurait à la date du 14 novembre mais avec la mention "sous réserve de confirmation du contrat". C'est ce bail qui est désormais acquis.

Lire aussi :

"Je suis fier de dévoiler que la F1 vient juste de renouveler le contrat pour organiser le Grand Prix du Brésil jusqu'en 2025", a annoncé ce jeudi le gouverneur de São Paulo, João Doria. "Le circuit d'Interlagos a été confirmé comme lieu d'accueil pour les cinq prochaines années. Le contrat sera signé par le maire Bruno Covas et par Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1."

Le projet de Grand Prix à Rio, soutenu par le président brésilien Jair Bolsonaro, était particulièrement controversé et notamment sujet au fait de trouver un accord environnemental, car il aurait entraîné la perte de la dernière zone boisée de la ville. La contestation locale était énorme, prenant même une dimension plus importante avec une large vague d'actions d'opposition. Ce ne serait toutefois pas cette raison qui aurait permis de faire pencher la balance en faveur d'Interlagos.

À l'instar de nombreuses autres manches extra-européennes, le Grand Prix du Brésil a été annulé cette année en raison de la pandémie de COVID-19 et de la mise en place d'un calendrier alternatif exclusivement tourné vers l'Europe et le Moyen-Orient.

Le calendrier 2021 de la Formule 1 doit être soumis prochainement au Conseil Mondial du Sport Automobile pour être ratifié.

Calendrier F1 2021 provisoire 

21 mars Australia GP d'Australie Melbourne
28 mars Bahrain GP de Bahreïn Sakhir
11 avril
China GP de Chine Shanghai
25 avril À déterminer À déterminer
9 mai Spain GP d'Espagne* Barcelone
23 mai Monaco GP de Monaco Monaco
6 juin Azerbaijan GP d'Azerbaïdjan Bakou
13 juin Canada GP du Canada Montréal
27 juin France GP de France Le Castellet
4 juillet Austria GP d'Autriche Spielberg
18 juillet United Kingdom GP de Grande-Bretagne Silverstone
1er août Hungary GP de Hongrie Budapest
29 août Belgium GP de Belgique Spa-Francorchamps
5 septembre
Netherlands GP des Pays-Bas Zandvoort
12 septembre Italy GP d'Italie Monza
26 septembre Russian Federation GP de Russie Sotchi
3 octobre
Singapore GP de Singapour Singapour
10 octobre Japan GP du Japon Suzuka
24 octobre United States GP des États-Unis Austin
31 octobre Mexico GP du Mexique Mexico
14 novembre Brazil GP du Brésil São Paulo
28 novembre
Saudi Arabia GP d'Arabie saoudite Djeddah
5 décembre United Arab Emirates GP d'Abu Dhabi Abu Dhabi

* Sous réserve de confirmation du contrat

partages
commentaires
Leclerc : La Ferrari 2020 "a fait de moi un meilleur pilote"
Article précédent

Leclerc : La Ferrari 2020 "a fait de moi un meilleur pilote"

Article suivant

Ocon l'admet : "Ricciardo est plus rapide jusqu'à présent"

Ocon l'admet : "Ricciardo est plus rapide jusqu'à présent"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021