Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
23 jours
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
25 sept.
EL1 dans
44 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
31 oct.
Prochain événement dans
80 jours

GP de France : une modification du tracé a été proposée

partages
commentaires
GP de France : une modification du tracé a été proposée
Par :
27 janv. 2020 à 17:29

Nouveau patron du Grand Prix de France, Éric Boullier a confirmé qu'une modification du tracé pour l'épreuve avait été soumise à la FIA pour l'édition 2020.

De retour au calendrier de la Formule 1 en 2018, le Grand Prix de France a essuyé des critiques l'an passé après la deuxième édition organisée sur le Circuit Paul Ricard. Le manque d'action ou de spectacle pointé du doigt par certains a alors directement été lié à la nature du tracé, et même si les raisons sont sans doute plus circonstancielles, les organisateurs souhaitent travailler sur ce sujet. Ainsi, Éric Boullier a fait le point sur les avancées effectuées, qui dépassent aujourd'hui le simple stade de la réflexion.

"Nous travaillons depuis déjà plusieurs mois, nous sommes au stade final. Nous avons fait une suggestion de modification de tracé suite à tous les travaux qui ont été faits avec la FOM", révèle le nouveau directeur général du Grand Prix de France. "Il y a eu pas mal d'aller-retours de simulation entre le circuit, la FOM et nous. C'est bien avancé puisqu'il y a une version qui est aujourd'hui en étape d'homologation avec la FIA."

Lire aussi :

Autrement dit, les cartes sont désormais entre les mains de l'instance internationale, alors que le projet qui lui a été suggéré se base sur la volonté de permettre aux monoplaces de se rapprocher afin de créer deux zones de dépassements plus franches.

"L'idée est de forcer les écuries à emmener moins d'appui", précise Éric Boullier. Afin d'y parvenir, les virages 1 et 2 du circuit, connus sous le nom des "S" de la Verrerie, seraient redessinés et atténués afin de voir les F1 s'y engager beaucoup plus rapidement qu'auparavant et ainsi arriver ensuite sur un plus gros freinage dans la zone de Sainte-Baume. "Cela ferait ainsi deux grosses lignes droites, et deux endroits où il y aurait une possibilité de dépassement. En tout cas, sur les simulations, les voitures se rapprochent clairement, et si on ne peut pas passer avant Sainte-Baume [la zone au niveau des virages 5 et 6], on le fait à la première chicane."

Si ce projet est à un stade avancé, Éric Boullier insiste pour rappeler que, pour le moment, "ce n'est pas gravé dans le marbre car nous attendons le retour de la FIA". En revanche, s'il venait à être validé, il ne nécessiterait pas de travaux de longue durée, cette dernière étant estimée à "quatre jours de travail, plus précisément quatre nuits".

D'autres possibilités ont été étudiées avant de soumettre cette option, mais jamais la suppression de le chicane Nord qui coupe la ligne droite du Mistral n'a été envisagée. "On garde la chicane, bien sûr", tranche Éric Boullier. "Ça a été un fantasme qui a été très largement repris. Il faut savoir que si l'on veut des dépassements, il faut des virages à 90 degrés. Au bout de la ligne droite, c'est un virage qui passe à fond, donc il y a peu de chances que ça se fasse là. Le tracé que nous souhaitons faire va favoriser une double zone de dépassement."

Propos recueillis par Mael Pilven  

Éric Boullier devient directeur du GP de France F1

Article précédent

Éric Boullier devient directeur du GP de France F1

Article suivant

Wurz : Verstappen "est assez intelligent" pour jouer le titre

Wurz : Verstappen "est assez intelligent" pour jouer le titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags eric boullier
Auteur Basile Davoine