GP de France : une modification du tracé a été proposée

Nouveau patron du Grand Prix de France, Éric Boullier a confirmé qu'une modification du tracé pour l'épreuve avait été soumise à la FIA pour l'édition 2020.

GP de France : une modification du tracé a été proposée

De retour au calendrier de la Formule 1 en 2018, le Grand Prix de France a essuyé des critiques l'an passé après la deuxième édition organisée sur le Circuit Paul Ricard. Le manque d'action ou de spectacle pointé du doigt par certains a alors directement été lié à la nature du tracé, et même si les raisons sont sans doute plus circonstancielles, les organisateurs souhaitent travailler sur ce sujet. Ainsi, Éric Boullier a fait le point sur les avancées effectuées, qui dépassent aujourd'hui le simple stade de la réflexion.

"Nous travaillons depuis déjà plusieurs mois, nous sommes au stade final. Nous avons fait une suggestion de modification de tracé suite à tous les travaux qui ont été faits avec la FOM", révèle le nouveau directeur général du Grand Prix de France. "Il y a eu pas mal d'aller-retours de simulation entre le circuit, la FOM et nous. C'est bien avancé puisqu'il y a une version qui est aujourd'hui en étape d'homologation avec la FIA."

Lire aussi :

Autrement dit, les cartes sont désormais entre les mains de l'instance internationale, alors que le projet qui lui a été suggéré se base sur la volonté de permettre aux monoplaces de se rapprocher afin de créer deux zones de dépassements plus franches.

"L'idée est de forcer les écuries à emmener moins d'appui", précise Éric Boullier. Afin d'y parvenir, les virages 1 et 2 du circuit, connus sous le nom des "S" de la Verrerie, seraient redessinés et atténués afin de voir les F1 s'y engager beaucoup plus rapidement qu'auparavant et ainsi arriver ensuite sur un plus gros freinage dans la zone de Sainte-Baume. "Cela ferait ainsi deux grosses lignes droites, et deux endroits où il y aurait une possibilité de dépassement. En tout cas, sur les simulations, les voitures se rapprochent clairement, et si on ne peut pas passer avant Sainte-Baume [la zone au niveau des virages 5 et 6], on le fait à la première chicane."

Si ce projet est à un stade avancé, Éric Boullier insiste pour rappeler que, pour le moment, "ce n'est pas gravé dans le marbre car nous attendons le retour de la FIA". En revanche, s'il venait à être validé, il ne nécessiterait pas de travaux de longue durée, cette dernière étant estimée à "quatre jours de travail, plus précisément quatre nuits".

D'autres possibilités ont été étudiées avant de soumettre cette option, mais jamais la suppression de le chicane Nord qui coupe la ligne droite du Mistral n'a été envisagée. "On garde la chicane, bien sûr", tranche Éric Boullier. "Ça a été un fantasme qui a été très largement repris. Il faut savoir que si l'on veut des dépassements, il faut des virages à 90 degrés. Au bout de la ligne droite, c'est un virage qui passe à fond, donc il y a peu de chances que ça se fasse là. Le tracé que nous souhaitons faire va favoriser une double zone de dépassement."

Propos recueillis par Mael Pilven  

partages
commentaires
Éric Boullier devient directeur du GP de France F1
Article précédent

Éric Boullier devient directeur du GP de France F1

Article suivant

Wurz : Verstappen "est assez intelligent" pour jouer le titre

Wurz : Verstappen "est assez intelligent" pour jouer le titre
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021