Le GP de Turquie a vendu 40 000 billets en quelques heures

Les promoteurs du Grand Prix de Turquie pourraient bien tenir leur pari de réunir 100 000 spectateurs autour de l'Istanbul Park en novembre prochain.

Le GP de Turquie a vendu 40 000 billets en quelques heures

Les organisateurs du Grand Prix de Turquie ont annoncé avoir vendu 40 000 billets en seulement six heures, alors que l'épreuve s'apprête à faire un retour inattendu au calendrier de la Formule 1. Après neuf ans d'absence, le tracé d'Istanbul Park sera de nouveau visité par le paddock le week-end du 15 novembre prochain. Le Grand Prix fait partie de ceux qui ont profité de la mise en place d'un calendrier alternatif à la suite de la crise du coronavirus, et vers lequel les dirigeants de la catégorie reine se sont tournés afin d'assurer un nombre minimum de courses en 2020.

Lire aussi :

Le promoteur de l'épreuve turque, Intercity, avait déjà fait savoir le mois dernier que le public serait autorisé à y assister et qu'il espérait la venue de 100 000 spectateurs le dimanche de la course, soit environ la moitié de la capacité totale du circuit, estimée à 220 000. Une politique tarifaire très agressive a également été mise en place, avec des prix débutant à un peu plus de 3 € le billet sur une période précise d'achat limitée.

Cette vente a été une réussite puisque 10 000 billets se sont arrachés durant la première heure, puis 30 000 autres lors des cinq heures suivantes. L'objectif d'atteindre la barre des 100 000 spectateurs est donc réaliste pour le promoteur.

"Nous avions prévu d'atteindre la pleine capacité de 220 000 dans des circonstances normales, mais ce n'est pas possible en raison du COVID-19", précise Vural Ak, président d'Intercity. "Avant notre arrivée, il n'y avait personne à la tête de cette organisation. Nous sommes passionnés et enthousiastes avec la F1 et nous pouvons l'organiser avec succès. Mais comme vous le savez, il y a le COVID-19. C'est pourquoi nous espérons faire venir 100 000 personnes."

Le promoteur sait qu'un nouveau pic de l'épidémie d'ici la date du Grand Prix pourrait compromettre les plans activés aujourd'hui. Néanmoins, toutes les précautions sanitaires sont prises par l'organisation.

"Nous avons dû nous préparer à tout", affirme Vural Ak. "Si l'épidémie s'aggrave par rapport à aujourd'hui, la course peut se dérouler à huis clos. Cependant, nous connaissons la capacité de ce circuit. Environ 220 000 spectateurs peuvent assister à la course depuis les tribunes, dans des zones en plein air. Actuellement, si nous fermons certaines zones pour des raisons de sécurité, environ 100 000 spectateurs pourront venir voir la course tout en respectant les règles de distanciation physique."

Avec Abdullah Çelik

partages
commentaires
Les GP en 2021 : F2 et F3 séparés et W Series à leurs côtés ?
Article précédent

Les GP en 2021 : F2 et F3 séparés et W Series à leurs côtés ?

Article suivant

Après le Mugello, la FIA ne veut pas généraliser les bacs à gravier

Après le Mugello, la FIA ne veut pas généraliser les bacs à gravier
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021