Le Grand Prix du Japon aura lieu à Suzuka jusqu'en 2024

Le Grand Prix du Japon aura lieu à Suzuka au moins jusqu'en 2024, après la prolongation du contrat liant les promoteurs de la piste et la F1.

Le Grand Prix du Japon aura lieu à Suzuka jusqu'en 2024

Le contrat qui lie le circuit de Suzuka et le Championnat du monde de Formule 1 pour l'organisation du Grand Prix du Japon a été prolongé de trois années supplémentaires comme l'a annoncé la discipline ce samedi. Le tracé est géré par l'entreprise Mobilityland et sera donc le théâtre de l'épreuve japonaise jusqu'en 2024 inclus.

Le circuit situé à 50 km de Nagoya, initialement construit comme piste d'essais par Honda, accueille la F1 depuis 1987, et l'a fait dans discontinuer jusqu'en 2006 puis, après deux années à Fuji, de 2009 à 2019. L'an passé, l'épreuve avait été annulée en raison de la pandémie de COVID-19 qui avait obligé le championnat à concentrer son calendrier en Europe et au Moyen-Orient.

Lire aussi :

Selon le communiqué publié, cette prolongation entre dans "l'engagement stratégique et de long terme pour faire croître la discipline en Asie", en profitant notamment de l'engouement suscité par l'arrivée de Yuki Tsunoda chez AlphaTauri et en dépit du départ annoncé de Honda en fin d'année.

"Je suis vraiment ravi que la Formule 1 puisse continuer à courir sur le circuit de Suzuka pendant trois années supplémentaires", a déclaré le PDG de la F1, Stefano Domenicali. "Le Japon occupe une place particulière dans le cœur et l'esprit des fans de Formule 1 du monde entier, et Suzuka a accueilli nombre des moments les plus légendaires de ce sport, puisque 11 titres de pilotes s'y sont joués. Le Grand Prix du Japon a toujours été un événement passionnant, et je suis ravi que nous puissions continuer à faire vivre l'action et l'excitation de la Formule 1 aux passionnés de sport automobile du Japon."

"Cette extension fait partie de notre engagement à long terme pour développer la discipline en Asie, et nous sommes heureux de pouvoir poursuivre notre relation fructueuse avec Mobilityland. J'aimerais remercier personnellement M. Tanaka et son équipe pour leurs efforts continus afin de parvenir à cet accord, et nous sommes impatients de travailler avec le promoteur pour accroître la popularité et le nombre de fans de la Formule 1 au Japon."

"À la suite de négociations répétées avec la Formule 1, nous avons pu conclure un contrat sur l'accueil de l'événement à partir de l'année 2022", a déclaré le président représentant directeur de Mobilityland, Kaoru Tanaka. "Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude aux membres de la Formule 1, dont en premier lieu M. Stefano Domenicali, pour la grande compréhension dont ils ont fait preuve au cours des négociations."

"Nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts avec les habitants de la préfecture de Mie et de la ville de Suzuka afin que le circuit de Suzuka continue d'être aimé par les fans du monde entier et contribue à la prospérité de la culture des sports mécaniques."

Suzuka fêtera son 60e anniversaire en 2022, et Tanaka a déclaré que le circuit marquera ce cap en relevant "de nouveaux défis pour l'avenir tout en chérissant l'histoire et les traditions du sport afin que nous puissions offrir aux fans des surprises, des joies et des expériences émotionnelles".

partages
commentaires
Williams : Imola prouve qu'il y a des "opportunités à saisir" en 2021
Article précédent

Williams : Imola prouve qu'il y a des "opportunités à saisir" en 2021

Article suivant

McLaren : Norris a "mérité" le podium à Imola

McLaren : Norris a "mérité" le podium à Imola
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021