Gros crash et grande déception pour Ericsson

C'est certainement l'un des plus gros accidents de sa carrière

C'est certainement l'un des plus gros accidents de sa carrière. Marcus Ericsson a perdu le contrôle de sa Caterham CT05 dès le septième tour du Grand Prix de Hongrie, dans des conditions d'adhérence traîtres suite à l'averse qui a précédé le départ ; l'impact qui en a découlé a détruit la monoplace et a infligé un choc d'environ 20G au pilote suédois, heureusement indemne.

Relégué à une seconde et demie de son coéquipier Kamui Kobayashi en qualifications, Ericsson aura connu un weekend hongrois particulièrement difficile, et le sentiment qui prédomine pour lui est logiquement la déception.

"C'était plutôt une bonne course jusqu'à ce que je m'accidente", commente le pilote Caterham. "Je me battais bien face à Chilton et Maldonado, j'essayais de prendre leur aspiration dans le virage 3 et j'ai juste été trop gourmand sur l'accélérateur. L'arrière s'est dérobé, je n'ai pas pu rattraper la voiture et voilà, je me suis retrouvé dans le mur".

"C'était un très gros impact !" poursuit-il. "Je me suis immédiatement rendu au centre médical et ils m'ont dit que c'était environ 20G, mais physiquement, je me sens bien. Je suis désolé pour toute l'équipe, en piste et à Leafield : ils sont à 100% en permanence et il est clair que ce n'est pas agréable pour eux de voir une de leurs voitures dans le mur".

Désormais, Ericsson porte ses espoirs sur les évolutions qui arriveront à Spa-Francorchamps dans un mois, censées permettre à l'équipe de se battre pour le top 10 au championnat. "Nous reviendrons nous battre à Spa où nous aurons des nouveautés et nous allons continuer à attaquer, là-bas et pendant toute la deuxième moitié de saison", conclut le natif de Kumla.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Marcus Ericsson
Type d'article Actualités