Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Proche de Schumacher, Hamilton n'a "pas pour plan d'arrêter de sitôt"

partages
commentaires
Proche de Schumacher, Hamilton n'a "pas pour plan d'arrêter de sitôt"
Par :
Co-auteur: Adam Cooper
13 août 2019 à 07:11

Lewis Hamilton se dit toujours amoureux de la F1 et à la recherche de défis personnels et collectifs, alors qu'il s'approche du record de victoires de Michael Schumacher et semble en capacité de s'approcher du record de titres mondiaux.

Amené à commenter après le GP de Hongrie des déclarations faites par Nico Rosberg au sujet de l'âge – selon l'Allemand passé – du pic de performance du Britannique, Lewis Hamilton a fait savoir qu'il ne se souciait guère d'opinions extérieures et trouvait encore dans ses performances récentes des raisons de penser qu'il se trouve au sommet de son art.

Sa dernière victoire, chipée des mains de Max Verstappen en Hongrie après l'exécution d'une stratégie l'ayant amené à devoir produire un pilotage particulièrement solide, a été en soi une belle illustration du fait que le Britannique, qui domine le championnat et se dirige vers un sixième titre mondial, demeure l'homme à battre dans la discipline.

Lire aussi :

"Sincèrement, je ne pourrais pas être plus fier et au fond, on souhaite être fier de soi", commentait Hamilton après sa victoire hongroise. "Je me sens réellement fier de moi, de la manière dont j'ai piloté. Car c'est toujours comme cela que je souhaite piloter et de cette manière que [l'on souhaite] réussir en tant qu'équipe."

Hamilton, qui dispose encore d'un accord contractuel avec Mercedes jusqu'au terme de la saison 2020, a par ailleurs clarifié le fait qu'il ne pensait pas encore se retirer de sitôt de la F1.

"Je regarde différents sports et je vois des gens que j'ai regardés en grandissant et qui ont arrêté et sont passés à autre chose. Bien entendu, je suis dans un sport où je suis l'un des pilotes les plus âgés et j'ai une perspective différente. Naturellement, avoir 22 ans et en avoir 34 représente une perspective différente. Je ne sais pas pourquoi certaines personnes ont décidé d'arrêter au moment où elles ont décidé de le faire. Mais je peux vous dire que j'adore piloter et que je n'ai jamais aimé les tests. Ça ne me dérange pas de réaliser des essais en week-end de course mais j'ai toujours été clair sur le fait que je n'aime pas tellement les tests. Mais j'adore réellement le défi d'arriver chaque week-end et de creuser les données, vraiment."

"Un jour, il faudra que j'arrête. Mais pour le moment, je me sens merveilleusement bien physiquement, de manière générale et mentalement. Je n'ai donc actuellement pas pour plan d'arrêter de sitôt. Il y a encore des choses à faire, plus à gagner. Il y a plus de choses à atteindre ensemble, dans l'auto comme en dehors, dans la discipline comme en dehors."

Lire aussi :

Article suivant
Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois

Article précédent

Albon, d'une carrière dans l'impasse à Red Bull en 18 mois

Article suivant

Albon chez Red Bull : "C'est surréaliste !"

Albon chez Red Bull : "C'est surréaliste !"
Charger les commentaires